Publicité
12 mars 2020 - 11:58 | Mis à jour : 15:52

Un présumé voleur d’iPhone fait face à la justice

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Les policiers de la Sûreté du Québec ont mis la main au collet d’un présumé voleur en provenance de l’Ontario qui aurait sévi dans quelques villes de la région et près de Montréal. Giovani Stan, âgé de 19 ans, a été arrêté la semaine dernière et il fait face à quatre chefs d’accusation liés à des vols à l’étalage de téléphones cellulaires et d’écouteurs. Il a été remis en liberté sous caution le 12 mars.

Il est accusé d’avoir volé du magasin La Source de Rivière-du-Loup trois iPhone 11 Pro Max d’une valeur ne dépassant pas 5 000 $ le 23 octobre 2019. Le 5 mars dernier à Joliette, il aurait mis la main sur deux iPhone au commerce Wave sans fil. Le lendemain, le 6 mars, Giovani Stan est accusé d’avoir tenté de commettre un vol à Montmagny, puis d’avoir dérobé douze paires d’écouteurs haut de gamme de marque Beats et Skullcandy, d’une valeur ne dépassant pas 5 000 $ au Walmart de La Pocatière. La Couronne a déposé une vingtaine de documents en preuve à la cour, dont une vidéo.

L’accusé a été remis en liberté sous caution moyennant un dépôt de 3 000 $ de la part d’un témoin présent au palais de justice de Rivière-du-Loup, un ami de la famille de l’accusé. Il devra aussi respecter les conditions suivantes : ne pas sortir de la province de l’Ontario sauf pour les dates prévues en cour, ne pas se trouver en présence de trois présumés complices, respecter un couvre-feu, se rendre au Centre communautaire roumain deux fois par semaine pour y faire des heures de bénévolat, et ne pas se trouver dans des magasins d’électronique ou de téléphones cellulaires. L’accusé affirme travailler en tant qu’apprenti mécanicien dans un garage de l’Ontario et il serait arrivé dans cette province en avril 2019. Son dossier reviendra en cour le 27 avril prochain.

La Couronne, représentée par Me Normand Morneau-Deschênes, s’opposait à sa remise en liberté, notamment en raison de dossiers pendants en Ontario concernant d’autres vols. Giovani Stan n’avait pas d’antécédents judiciaires connus. La caution et les arguments de Me Francis Paradis en défense ont su rassurer le juge Denis Paradis quant au possible risque de fuite de l’accusé et sur sa dangerosité à l’endroit de la société. Les crimes qui lui sont reprochés visent les objets, et non les individus.

En novembre 2019, la Police provinciale de l’Ontario a répondu à un appel pour un vol dans un commerce d’Espanola, en Ontario. Les policiers ont arrêté Giovani Stan, âgé de 19 ans de Scarborough, en Ontario, accompagné de deux complices, Florinel Sebast Delcea, 21 ans et Isaura Durbala, 29 ans. Ils ont été accusés de vol à l’étalage de moins de 5 000$, et de possession de biens issus de la perpétration d’un crime. Leur cause serait toujours en attente devant les tribunaux ontariens.

Alors qu’il était âgé de 17 ans, Giovani Stan a été arrêté aux États-Unis par la police de Lafayette en février 2018 en compagnie d’un complice âgé de 16 ans puisqu’ils avaient installé un dispositif de fraude de cartes de crédit sur un guichet automatique. Les appareils contenaient aussi une caméra à l’intérieur pour permettre aux suspects de combiner les numéros de carte de crédit avec chaque numéro d'identification personnel. Stan et son complice auraient procédé au même stratagème une douzaine de fois entre Miami et Houston.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • A l'image du pêché originel, il a croqué dans la pomme...

    Elvis Creton - 2020-03-12 23:51