Publicité
14 décembre 2019 - 09:50 | Mis à jour : 09:57

Violente collision à l'Anse-au-Persil

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Une collision impliquant une camionnette et une voiture aurait pu faire craindre le pire, ce samedi 14 décembre, peu avant 9 h, sur la route de l'Anse-au-Persil entre Rivière-du-Loup et Cacouna. Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal pour les deux occupants. 

L’impact, survenu non loin de l’Auberge de l’Anse, se serait produit lorsque la conductrice du véhicule a été victime d’un dérapage causé par la chaussée glissante et enneigée. Après la perte de contrôle, elle se serait retrouvée en position perpendiculaire à la route. La camionnette qui circulait alors en sens inverse n’a pas été en mesure de l’éviter. 

C’est le côté du passager de la voiture qui a été violemment percuté. Par chance, personne ne s’y trouvait. Les dommages sont importants et les conséquences auraient pu être bien pires.

Pompiers, policiers et paramédics ont été dépêchés sur les lieux. Les occupants des deux véhicules ont été rapidement pris en charge et transportés au Centre hospitalier régional du Grand-Portage à titre préventif. Ils n’auraient subi que des blessures mineures. 

La route de l’Anse-au-Persil a été bloquée momentanément, le temps de laisser les services d’urgence effectuer leur travail. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)

  • * Pour le bien commun

    La première cause de l'accident ?

    La chaussée ?

    La météo ?

    Non.

    Comme presque toujours la " causa causans ", la personne dernière le volant.

    Sans la condamner je m'explique.

    Défaut par refus, négligence, inexpérience, témérité d'ajuster sa conduite en fonction de la météo, de la circulation, de la route, autrement dit une fois ces facteurs connus, acceptés ET APPLIQUÉS, sous réserve que tous s'y conforment, on évite 99% des accidents.

    Sans rancune !

    P.S. Évidemment ne pas être en état d'ébriété ou sous la " droille ", ce qui n'est manifestement pas le cas ici.

    Septuagénaire de Québec - 2019-12-14 13:26