Publicité
13 décembre 2019 - 09:46 | Mis à jour : 14:31

Une résidence de Saint-Éloi ravagée par un incendie

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 4

Un incendie qui s'est déclaré peu avant 9 h le 13 décembre dans une résidence de la rue Principale Est à Saint-Éloi a donné du fil à retordre aux pompiers. Alertés pour un feu de cheminée, ils ont été plutôt confrontés à un embrasement généralisé de la résidence à leur arrivée sur place. 

Elle est malheureusement une perte totale. Selon nos informations, deux personnes âgées y habitaient. «C'est une maison sur pièces avec des vices de construction, des vides techniques, deux épaisseurs de toit, ce qui nous a donné beaucoup de difficulté», explique le chef de la caserne incendie de Saint-Éloi, Normand Morin. L'évacuation de la maison était complétée à l'arrivée des pompiers et personne n'a été blessé. 

Les élèves ont aussi dû quitter l'école primaire de Saint-Éloi, située à proximité, par mesure de sécurité en raison de la présence d'une épaisse fumée et de flammes qui s'échappaient de la maison. Les résidences voisines ont aussi été évacuées pour ces mêmes raisons. 

«À notre arrivée, le mur était enflammé, les flammes montaient par les renvois d'eau. Les gaz veulent s'échapper vers le bas, alors la maison était pleine de gaz chauds», ajoute M. Morin. Les pompiers ont pratiqué plusieurs ouvertures sur le toit afin de rabattre les flammes et de rejoindre tous les foyers d'incendie. Une partie du toit s'est également effondrée. 

Les pompiers procèderont cet après-midi à l'extinction finale de la résidence, au déblaiement puis ils contrôleront les derniers points chauds. La rue Principale Est est complètement fermée à la circulation dans ce secteur.

Plus d'une trentaine de pompiers des casernes incendie de Saint-Éloi, Trois-Pistoles, Saint-Jean-de-Dieu. de Saint-Paul-de-la-Croix et de L'Isle-Verte ont été mobilisés afin de participer à cette intervention. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • C'est si triste! À même pas deux semaines de Noël, mes pensées vont à ces deux personnes âgées. Je leur souhaite de passer des Fêtes entourées et réconfortées par leurs proches.

    Stéphanie - 2019-12-15 17:51
  • Si le fait de constater qu'il y a un double toit est un vice de construction, et bien je crois que la Polyvalente de Trois-Pistoles a un double toit à la grandeur de l'établissement, car à sa construction, c'était des toits plats et maintenant, ce sont des toits à 4 pentes. Devra-t-on refaire le tout pour être dans les règles et donc ne pas avoir de vives de construction. Il est essentiel de penser ou réfléchir avant de livrer un message suite à une tragédie. Je n'en veux pas au monsieur, possiblement que je ne l'ai pas bien compris.

    ti-paul - 2019-12-15 09:19
  • Avec un chef pompier de meme, je suis heureux de ne pas habité a st eloi

    Une maison moderne serais actuellement razé et n'existerais plus, celle-ci est encore debout ...

    Le chef ce permet devalué les talent architecturaux de lépoque en qualifiant de vice de construction alors qu'aujourdhui on ne fait pas mieu

    Ces sur qu'un mur de 12 pouce ces plus dur a defoncer pour lui mais ca ne tombe pas apres un brasier de 10 minute

    A l'epoque l'esperance de sortir en vie d'un incendie et le temp pour en sortir etait de 4 a 10 fois supérieux a celui de construction moderne

    Avant d'acancé des chose de la sorte, regardé plutot les merde de construction qui implose lors de feu.... belle reussite moderne ....

    Citoyen d'un autre village - 2019-12-13 19:51
  • En vertu de quels critères, M. Morin dit que c'est une maison avec des vices de construction? Est-il un expert des normes de construction? Il s'agit d'un immeuble datant de plusieurs années qui a probablement été érigée selon les standards de l'époque tout comme les rénovations effectuées au cours des années, je suppose. Également, elle semblait très bien entretenue.

    YvesB - 2019-12-13 14:08