Publicité
12 septembre 2019 - 16:59 | Mis à jour : 13 septembre 2019 - 08:45

La conseillère municipale Annette Rousseau écope d’une suspension de 10 jours

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Lors d’une audience tenue le 26 aout au palais de justice de Rivière-du-Loup, la conseillère municipale de Témiscouata-sur-le-Lac, Annette Rousseau, a reconnu avoir commis un manquement au Code d’éthique et de déontologie des élus de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac. 

La Commission municipale lui a imposé le 12 septembre une suspension de 10 jours qui débutera le 8 octobre, sans rémunération de la Ville ou de tout autre organisme sur lequel elle siège comme membre du conseil.

D’après un résumé des faits du juge administratif Thierry Usclat, Mme Rousseau a «divulgué à un citoyen des informations confidentielles concernant le projet de l’aréna dans le quartier Cabano, contrevenant ainsi à l’article 6 du Code d’éthique et de déontologie des élus municipaux», en date du 20 avril 2018.

On lui reprochait d’avoir informé un citoyen qu’il n’y aurait qu’un seul aréna dans la Ville, et qu’il serait situé dans le quartier Cabano de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac, alors que cette information était strictement confidentielle et provenait d’une réunion plénière du conseil municipal. L’admission de Mme Rousseau a évité la convocation des témoins et la tenue d’une audience, et elle a collaboré à l’enquête.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Woooooooooo10 jour san salaire elle vas sûrement s’en vouloir et après elle repart mais avec des compte de dépenses pour regagner l’es perte encouru ou est la justice

    Bob - 2019-09-13 23:26