Publicité
2 août 2019 - 14:43 | Mis à jour : 15:37

Début d’incendie en forêt au parc des Chutes

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Les pompiers du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSIRDL) ont eu à intervenir en milieu d’avant-midi au parc des Chutes, ce vendredi 2 aout, alors qu’un feu de broussailles, vraisemblablement d’origine humaine, s’est déclaré dans un boisé du secteur de la Crête. 

C’est une personne qui courait non loin qui a alerté les services d’urgence après avoir vu et senti de la fumée. Les pompiers ont finalement localisé le site à plusieurs centaines de mètres d’un sentier principal, un coin isolé et tout de même difficile d’accès. 

«C’est très dangereux. On voit rapidement qu’il y a eu propagation en raison du vent. Le feu initial a peut-être même été allumé juste à côté, mais il ne suffit que d’une seule étincelle et c’est parti», s’est désolé le capitaine David Beaulieu en pointant une section de sol complètement brulée. 

Dans le cadre de leur intervention, les pompiers ont dû abandonner leur véhicule tout-terrain, dont la remorque est équipée d’une pompe et d’un réservoir d’eau, afin d’entrer dans les bois à pieds. La distance à parcourir et la difficulté d’accès au site ont même forcé l’utilisation de pompes dorsales remplies d’environ quatre gallons d’eau chacune. 

Selon la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), le danger d’incendie pour la région du KRTB est «élevé» aujourd’hui. C’est aussi important de noter que la végétation est actuellement très sèche dans les bois. 

«Le feu s’est propagé dans la mousse, dans les branches et les feuilles. Dans un environnement comme celui-ci, la propagation peut être très rapide», a expliqué le chef pompier, souhaitant du même coup lancer un message de sensibilisation à la population. 

Les responsables de l'incident de ce matin n’ont pas été interpellés. Rappelons cependant qu’il est interdit, selon la règlementation municipale, d’allumer un feu au parc des Chutes de Rivière-du-Loup. Contrevenir à cette règle simple, d’autant plus à cette période de l’année, est synonyme d’insouciance et d’irresponsabilité.

D'ailleurs, quiconque commet une première infraction à l’une ou l’autre des dispositions du
règlement municipal concernant la prévention des incendies est passible d’une amende d’au moins 500 $ et d’au plus 1 000 $ s’il s’agit d’une personne physique et d’au moins 1 000 $ et d’au plus 2 000 $ s’il s’agit d’une personne morale.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Y'a toujours des gens qui se foutent des mises en garde.

    Doris Dumont - 2019-08-02 18:00