Publicité
12 juin 2019 - 06:56

Une cinquantaine de passionnés d’aviation à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le tarmac de l’aéroport de Rivière-du-Loup était particulièrement bondé du 7 au 9 juin, alors qu’une cinquantaine de pilotes originaires de l’Ontario, du Québec et même des États-Unis y sont atterris dans le cadre du Interprovincial Air Tour. Une première visite qui a été très appréciée. 

Le rendez-vous annuel, dont la formule ressemble finalement à un roadtrip d’une longue fin de semaine en avion, existe depuis 12 ans. Organisé par un couple ontarien, le trajet 2019 comptait un départ de Cornwall (Ontario), un arrêt de deux nuits à Rivière-du-Loup, puis un retour à partir de Miramichi (Nouveau-Brunswick). Les plus aventureux ont aussi eu l’occasion de faire un aller-retour d’une journée à L’Île-du-Pince-Édouard.

«Nous sommes un groupe de personnes qui partage la même passion pour l’aviation. Le Interprovincial Air Tour est une façon de la vivre, de découvrir de nouvelles destinations et surtout de rencontrer de nouvelles personnes. Il y a une très belle camaraderie et le plaisir est au rendez-vous», a partagé l’organisatrice, Marylin Staig.  

Les «touristes de l’air» sont arrivés en sol louperivois vendredi soir. Ils sont repartis dans la journée de dimanche, après deux nuits passées à L’Hôtel Levesque. Dans le cadre de leur séjour, certains des participants ont vécu l’expérience d’une croisière aux baleines, alors que d’autres ont décidé de prendre le temps de survoler la région davantage, s’aventurant même près de la Rivière Saguenay. 

«Nous choisissons des destinations qui ont de l’intérêt sur le plan touristique. L’objectif est aussi de contribuer à l’économie locale avec le transport, l’hébergement, la restauration et les activités que nous effectuons.»

Samedi midi, le ciel était d’un bleu cyan et la météo était parfaite pour s’envoler. «Avec le fleuve Saint-Laurent et les montagnes, la vue est vraiment fantastique de là-haut. Vous habitez une très belle région», confirme celle qui accompagne son mari Lee, le pilote.

Les participants volaient dans différents appareils, que ce soit un petit Cessna 140 1946, un modèle Van's fabriqué «à la maison» ou un très récent Cirrus. 

 

 

Publicité

Commentez cet article