Publicité
18 janvier 2019 - 09:08 | Mis à jour : 10:32

Bris d'aqueduc sur la rue Prévost à Rivière-du-Loup

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Un bris d'aqueduc important est survenu jeudi soir vers 23 h sur la rue Prévost à Rivière-du-Loup, la transformant tantôt en patinoire, tantôt en barboteuse nordique. Près d'un pied d'eau recouvrait la chaussée par endroit, forçant les interventions d'équipes du Service des travaux publics et du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup.

Après avoir trouvé la source de la fuite, des travaux de colmatage et de réparation ont été entrepris. Une douzaine de maisons sont actuellement privées d'eau. La situation devrait être rétablie d'ici midi. Un avis d'ébullition sera transmis aux résidents du secteur situés entre les rues Soucy et Gilles.

L'hypothèse probable cible un remblaiement situé trop près des canalisations qui aurait causé l'usure de la conduite.

Les froids mordants des derniers jours ne seraient pas en cause de ce bris puisque la conduite à cet endroit est à 8 pieds de profondeur alors que les équipes de la Ville ont constaté au moment de creuser que le sol était gelé jusqu'à approximativement 2 pieds de profondeur.

«Il est donc assuré que ce n’est pas une conduite qui avait gelé, nous l’aurions constaté à notre arrivée de toute façon. Cependant, ce genre de bris est plus fréquent l’hiver, il est donc difficile de complètement éliminer les contraintes thermiques», précise Karine Plourde, conseillère au Service des Communications de la Ville.

De son côté, le Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSRIDL) est intervenu notamment afin de sécuriser une maison en faisant des digues autour des fenêtres de la résidence. Selon les autorités, son positionnement bas sur la rue a naturellement dirigé l’eau vers son terrain où l’on pouvait noter une certaine accumulation.

«Les équipes se sont également assurées que les bouches d’égout soient parfaitement fonctionnelles pour évacuer l’eau le plus rapidement possible», a précisé Mme Plourde.

 

Publicité

Commentez cet article