Publicité
17 décembre 2018 - 16:54 | Mis à jour : 25 décembre 2018 - 11:52

Trois accusations déposées contre le présumé fraudeur des syndiqués de Viandes du Breton

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Trois accusations criminelles ont été déposées contre le présumé fraudeur du syndicat des travailleurs et travailleuses de Viandes du Breton de Rivière-du-Loup, Mathieu Landry, le 17 décembre au palais de justice louperivois. Il est accusé d’avoir frustré le syndicat d’une somme d’argent supérieure à 5 000$, d’avoir produit des faux documents (des chèques et l’application de trésorerie), et de s’en être servi comme s’ils étaient authentiques.

Selon la dénonciation, les faits seraient survenus entre le 5 décembre 2013 et le 28 aout 2017. L’accusé, âgé de 40 ans, réside toujours à Rivière-du-Loup. D’après les informations divulguées par le syndicat, un peu plus de 300 000$ auraient été volés. Le compte en banque qui aurait fait l’objet de la fraude comprenait les cotisations syndicales des employés de cette usine de transformation et d’abattage de porcs. La situation touchait donc environ 450 membres.

Le 9 septembre 2017, le syndicat avait annoncé à ses membres qu’une entente de remboursement avait été conclue avec le présumé fraudeur pour recouvrer les sommes volées. Les détails de cette dernière n’ont pas été rendus publics.

L’employé a été congédié à la suite d’une enquête interne. Il avait ensuite déposé un grief contre les motifs de son congédiement, qu’il a abandonné par la suite. À la fin du mois de juillet 2017, l’exécutif du syndicat avait pris la décision de déposer une plainte à la Sûreté du Québec.  

Le retour en cour de Mathieu Landry est prévu pour le 11 février prochain.

Publicité

Commentez cet article