Publicité
20 juin 2018 - 06:55

Une année dans la continuité pour la SQ

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 1

Cette année encore, la Sûreté du Québec trace un portrait positif de son plus récent bilan couvrant l’année 2017-2018 pour le district 01, soit celui regroupant les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madelaine. Un bilan qui, souligne-t-on, démontre une stabilité dans les appels d'urgences, les interventions en sécurité routière et les crimes contre la personne.

Au KRTB, l'année aura été marquée par les deux homicides commis à La Pocatière, l'arrestation dans les Basques de deux suspects dans un dossier de monnaies contrefaites et la fermeture du poste autoroutier de Rivière-du-Loup.

EN CHIFFRES

En 2017-2018, la Sûreté du Québec a répondu à 48 976 appels alors que la moyenne des trois dernières années est de 48 094 cartes d’appels, une légère diminution. Dans le cadre d’appels dits de priorité 1, donc de danger immédiat, les policiers ont ouvert 32 021 cartes d’appels cette année alors que la moyenne des trois dernières années est de 32 148 appels.

Le nombre d’arrestations pour conduite avec les facultés affaiblies est plus faible cette année que la moyenne des années précédentes. La SQ rapporte 517 interventions contre 614 cas lors des trois années précédentes.

Mais c’est en matière de constats municipaux et provinciaux que le corps de police enregistre sa plus importante diminution. Pour l’année 2017-2018, le bilan annuel fait état de 31 362 constats émis contre une moyenne de 36 313.

D’aucuns diront que la fermeture du poste autoroutier est directement responsable de cette diminution, mais le sergent Claude Doiron préfère voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

«Il n’y a pas d’élément précis qui en ressort. Les constats ne sont qu’une tache parmi tant d’autres. Aussi avec la fermeture de l’autoroutier, il y a eu plus souvent de présence sur la route 185 et des autoroutes 85 et 20. Nous avons maintenant plus de gens formés pour l’autoroute. Avec plus de présence, on ne se le cachera pas, les gens lèvent le pied. Sans parler qu’au KRTB, les policiers ont été plus actifs en matière de stupéfiants.»

KRTB

Justement, en matière de lutte aux stupéfiants, le KRTB fait figure de proue avec une augmentation considérable de dossiers, notamment dans le cas de trafics. Au total, il y aura eu 253 dossiers ouverts cette année au KRTB contre 734 pour l’ensemble de tout le district, qui s’étend jusqu’aux Îles-de-la-Madeleine.

Quant au cellulaire au volant, là encore le KRTB se démarque avec 301 constats ce qui est plus que les 12 autres postes de tout le territoire couvrant le district 01. «La Ville de Rivière-du-Loup nous a questionnés s’il était possible de s’attarder. Nous avons donné une réponse positive», souligne le sergent Doiron.

En 2017-2018, on dénombre 7 accidents mortels contre 9 pour la moyenne des 3 dernières années sur notre territoire.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • La police! Quand le Québec aidera une victime qui affirme que la police la menacée de mort sur plainte criminelle qui va contre la conduite de la DPJ et qui fait tout pour empêcher la plainte de se rendre à bon port et qui affirme que la police à joué avec la vie de le plaignant, on en reparlera de la Police.

    Line Dupuis - 2018-06-20 10:05