Publicité

12 mars 2015 - 12:37

Croisières gratuites

Du télémarketing à la limite de l’arnaque

Toutes les réactions 2

Rivière-du-Loup - Alors que le journal La Presse, sous la plume du journaliste Vincent Larouche, annonçait mercredi la fin des appels pour des « croisières gratuites aux Bahamas », plusieurs résidents du KRTB ont confirmé à Info Dimanche avoir reçu, hier encore, ce type d’appels harassants.

La Sûreté du Québec est bien au faite de la situation, mais précise que son champ d’action est limité. « Il s’agit de «robotcall», alors le mieux à faire est de simplement raccrocher », souligne le relationniste de la Sûreté du Québec, Claude Doiron.

Cette technique de télémarketing est à la limite de l’arnaque. Comme l’avait démontré un reportage de La Presse en février 2014, les passagers de cette croisière « gratuite » étaient appelés à investir dans l’achat de condos à propriété partagée.

HAMEÇONNAGE

La SQ précise qu’il faut percevoir ce type d’appels comme une tentative d’hameçonnage. « Dès qu’on parle, le robot cède la place à une personne qui tente d’obtenir des renseignements personnels et de vous convaincre de participer à un sondage vous donnant droit à la croisière », ajoute le sergent Doiron, lui-même victime de ce type d’appels non sollicités.

Dans son article du mercredi 11 mars dernier, le journaliste Vincent Larouche rapporte que l’entreprise Caribbean Cruise Line effectuait jusqu’à 3 000 appels automatisés par minute au Canada et chez nos voisins du sud à l'aide d'un composeur-messager automatique (CMA).

Ainsi, à la suite d’une entente avec le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), Caribbean Cruise Line qui appartient au Consolidated Travel Holdings Group, s’est finalement entendue pour verser une pénalité de 200 000 $ ainsi qu’à mettre fin à cette pratique de télémarketing auprès des Canadiens.

Terminé donc les «Congratulations ! You’ve been selected…» Du moins, pour un moment.

APPELS HARASSANTS

Pour toute personne désirant se soustraire à ce type d’appels, il existe depuis 2008 la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus. Les Canadiens peuvent s'inscrire sur cette liste, sans frais et de manière permanente. Le CRTC précise que déjà plus de 12,7 millions de numéros sont actuellement inscrits sur la liste.

Les Canadiens peuvent inscrire leurs numéros, vérifier si un numéro figure sur la liste ou déposer une plainte contre un télévendeur en composant le 1-866-580-3625 ou en visitant le site www.lnnte-dncl.gc.ca.

Aussi à lire
  >> Le communiqué du CRTC

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • pourquoi si on est sur cette liste on a des appels des ces énergumène quand même ?

    Marijo - 2015-03-12 18:35
  • d habitude les téléphones que nous avions ici, avaient des numéros comme , 1-888-333-0000 en exemple et des fois beaucoup plus de chiffres, par contre moi j en ai eu 1 avant hier et c était un numéro de tél de provenant de notre région, j ai même pu parler à une dame pour lui dire que j avais eu un message en anglais provenant de chez elle, par contre je sais très bien qu elle ne m a pas contacté, alors c est vraiment plat que des personnes soient en mesure de prendre nos numéros de téléphone pour faire de la fraude, en passant je ne suis pas la seule dans cette situation la .........bien plat entk

    manon p - 2015-03-12 17:33