Publicité

8 octobre 2013 - 16:27 | Mis à jour : 9 octobre 2013 - 07:56

Projet Gaule: et tombent les sentences

Toutes les réactions 12

Rivière-du-Loup - Mardi après-midi au palais de justice de Rivière-du-Loup, le juge François Huot a prononcé les sentences de sept accusés dans le cadre du projet Gaule, dont celles des principales têtes dirigeantes du réseau de distribution de drogues démantelé en février 2012.

Christian Boucher, son lieutenant, Pascal Lévesque, Ralph Hudon, les frères Serge et José Skilling, ainsi que Michaël Carrier-Samson et Éric Malenfant ont reçu des sentences allant de 10 à 42 mois d'emprisonnement.

Comme il l'a mentionné à chacun des accusés, le juge Huot a retenu l'absence d'antécédents, un temps de détention provisoire de 20 mois dans des conditions auxquelles s'est longuement attardé le magistrat, les présentant comme difficiles.

Le juge a dénoncé les conditions de surpopulation qui règnent au Centre de détention de Rimouski où certains accusés ont séjourné à trois dans une cellule conçue pour un seul. Mais surtout, il a retenu le plaidoyer de culpabilité enregistré par les accusés la semaine dernière évitant ainsi à l'état « un long et couteux procès. »

Il a ainsi retranché des suggestions communes de la Couronne et de la défense pour les cinq premiers accusés une période de 30 mois, c'est-à-dire, une journée et demie par journée passée en détention provisoire avant de prononcer les sentences.

Sans surprise, c'est la tête dirigeante, Christian Boucher, qui a reçu la peine la plus sévère, lui qui a été condamné à 42 mois d'emprisonnement ferme. « Ne revenez jamais devant moi où l'un de mes collègues, la facture à payer serait salée », a lancé le magistrat à Boucher qui n'a pas bronché.

Pascal Lévesque a été condamné à 24 mois moins un jour d'emprisonnement, Ralph Hudon à 10 mois d'emprisonnement.

José Skilling qui, selon son témoignage est celui qui a le plus souffert de son incarcération, a été condamné à 36 mois moins un jour d'emprisonnement. Une peine qui comprend les deux dossiers d'accusation. Son frère Serge écope de 24 mois moins un jour. Le juge Huot a invité ce dernier à moins penser à sa propre personne, mais plutôt à sa fille âgée de 6 ans.

À noter qu'à l'exception de Michaël Samson-Carrier et Éric Malenfant, les sentences sont des suggestions communes des deux parties. Quant à Michaël Carrier-Samson, le juge Huot a opté pour la suggestion de la Couronne, représentée par Me Philippe Vallières-Roland, et a condamné le jeune homme à 24 mois d'emprisonnement ferme. Il a souligné à ce dernier que le tribunal demeurait avec l'impression qu'il tentait encore de protéger « certaines personnes. »

Éric Malenfant s'en tire avec une peine de 24 mois moins un jour à purger dans la collectivité. Malenfant qui a collaboré à l'enquête a repris sa vie en main depuis, notamment en poursuivant diverses formations professionnelles et en suivant une cure de désintoxication. Il devra se soumettre à de nombreuses conditions. Le juge a aussi retenu que l'accusé n'avait participé qu'à deux transports de cocaïne.

Me CHARLES LEVASSEUR

« C'était une suggestion commune, qui a abouti après de très longues négociations, plus de six mois de négociation. Et c'est une suggestion qui, je pense, satisfait les deux parties, M. Boucher et le ministère public », a commenté l'avocat de Christian Boucher, Me Charles Levasseur.

Ce dernier est aussi revenu sur les conditions difficiles qui règnent à Rimouski. « Les conditions de détention sont particulières, notamment à Rimouski. Nos clients sont transférés de centre de détention en centre de détention. » Il a donc salué la décision du juge de porter la détention présentencielle à une journée et demie.

ME PHILIPPE VALLIÈRES-ROLAND

Me Phillipe Valllières-Roland, procureur au Bureau de luttes au crime organisé s'est dit en accord avec les sentences prononcées par le juge François Huot. « Le juge à pris sa décision (…) ça nous semble une décision raisonnable », a-t-il commenté.

Ce dernier s'est félicité des sept plaidoyers de culpabilité. « Je pense que les intérêts de la justice ont été grandement servis par ces plaidoyers de culpabilité. Vous avez noté que le juge a parlé de sentences qui auraient été dans les deux chiffres pour M. Boucher. Finalement, il a eu six ans, c'est une réduction d'au moins 40 %.(…) J'espère que M. Boucher aura retenu le message. »

Il a rappelé que ce type d'enquête demande énormément de travail et d'investissement. « Ça prend du temps, de l'investissement. (…) Des gens comme Christian Boucher sont difficiles à attraper. »

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

12 réactionsCommentaire(s)
  • @pat
    Enfin quelqu'un de sensé! Tu as raison,faut être allé s'asseoir dans une salle de cour pour se permettre de commenter. Les médias ne disent qu'une faible part de la réalité et les citoyens racontent leur version des faits avec ce qu'ils entendent. C'est comme regarder un arbre et ne pas voir la foret derrière. Pour avoir été moi même mêlée dans la roue judiciaire, je suis bien placé pour pouvoir commenter. Vous avez surement oublié qu'a toutes ces sentences se rajoute le 30 mois donc on parle de 72 et 66 mois pour les sentences les plus sévères...pour un petit réseau de drogue. Ca en est révoltant, car pour un cas de viol sur une personne près de moi....36 mois pour le coupable! J'en reviens tout simplement pas. Violons nos enfants mais ne volons pas notre argent. Même si c'est illégal, on parle ici de gestes criminels qui ont été fait entre adulte consentant et il n'est même pas question de Hells angels ou gang de rue. La plupart de ces accusés n'avaient aucun antécédants judiciaires a ce que j'ai pu comprendre? Même si vous affirmez et voire même supposez que ces gens sont dans le milieu depuis tant d'année, il en reste que ce sont sont que des rumeurs. Ces gars étaient déja en arrestations que quelqu'un d'autre devait prendre la relève....personne a pris la relève de cette proche victime d'abus, mais qui va lui redonner confiance en la justice....

    La fouine - 2013-10-18 09:21
  • @Anti Rumeur
    Mon commentaire ici avait justement comme but de démentir certains propros

    je sais très bien que la tête dirigeant est dans la début 30ene. J'ai moi même cette age. Qui de cette age à Riviere-du-loup ne connait pas Christian Boucher. j'ai fait mon Cegep à Riviere-du-loup il y a 15 ans.
    Pas besoin de faire partie du réseau pour savoir ce qu'il faisait à cette époque... savez vous qu'elle sorte de voiture il conduissait il y a plus de 10 ans? Alors non ce n'Est pas n'importe quoi et c'est loin d'etre des rumeur
    oui j'aime beaucou mieux qu'ils est plaidé coupable, ça réduit les coût de justice et sa réduit leur peine. mais avant de parler de courage, il faudrait se demander s'ils avaient vraiment le choix de plaider coupable ou non

    Jo blow - 2013-10-17 10:13
  • @ jos blow
    t'as l'air au dessus de tes affaires toi. Soit t'es un informateur pour la sq ou un très bon client qui a contribué a la survie de ce réseau. Tu devrais tourner les doigts dix fois avant de taper n'importe quoi sur ton clavier. Tu parles de 15 ans?? Eh bien, ca fait longtemps que tu t'interesses a son domaine. Je te rappelle que la tête dirigeante est agé de 32 ans.....C'est n'importe quoi. C'est a cause de gens comme toi que des fausses rumeurs se partent. Ces gars ont plaidé coupable, la plupart du commun des mortels auraient même pas les couilles de le faire. Laissez les faire leur peine tranquille et pensez aux familles des ces gars s'il vous reste un peu d'indulgence.

    Anti rumeur - 2013-10-17 09:32
  • @Quel qu un de bien informé

    "se résaux a été rapidement mis a jour par la Sq"

    c'est totalement faux, ces personnes agissaient depuis des années, plus de 15 ans pour certains

    Jo blow - 2013-10-17 09:08
  • Il faut avoir suivi toute l'affaire du projet Gaule pour en saisir le vrai du faux. A cela peut s'ajouter une opinion favorable ou défavorable aux sentences données. Ou étiez-vous lors des 20 mois du déroulement des démarches juridiques? Etiez-vous dans la salle d'audience ou encore en société a porter des jugements dont vous n'étiez pas au courant des dossiers qui se discutaient devant le juge? Pour ma part, il faut connaitre les subtilités de la justice pour oser aborder le sujet du projet Gaule. Qu'est-ce qui est plus odieux: les personnes qui portent des jugements en rabaissant les autres pour se donner de l'importance ou un groupe de personne qui en plaidant coupable assument leur culpabilité dans une société qui tend à fuir leur responsabilité?

    Pat - 2013-10-16 14:41
  • Sentence severe et exemplaire . @jos blow se résaux a été rapidement mis a jour par la Sq alors tsait toi . Triste pour les famille . àIl avais aucun antécedent ont parle pas Hells maisjuste de Gambler qui ontpris la mauvaise voix .

    Quel qu un de bien informé - 2013-10-10 11:59
  • @ Cocotte
    ça faisait des années que ce réseau existait.

    c'Est à ce demander pourquoi il n'ont pas été pris avant.

    ils étaient pleinement au courant des risques. à eu d'assumer...

    Jo blow - 2013-10-10 09:57
  • Free Skilling Brothers

    triplesix - 2013-10-09 23:21
  • @cocotte

    J'ai un peu de misère à croire que vous trouviez la sentence trop sévère... Les Skilling étaient bien connu du milieu et le chef dans tout ça n'avait peut-être pas d'antécédents mais il devaient certainement savoir que ce n'était pas légal son affaire.
    A croire que vous êtes apparenté ou en relation avec un des accusés pour dire de telles aberrations!!!

    [email protected] - 2013-10-09 16:38
  • À lire le commentaire de Cocotte, si je comprends bien, on avait donc affaire à des enfants de cœur? Sinon des personnes qui avait que deux ou trois joints cachés dans leur boîte à pain pour consommation personnelle? Mauvaise justice va!

    La Brinks - 2013-10-09 09:29
  • @Cocotte

    Le traffic de drogue est un commerce, la quantité saisie, donc ce qu'il avaient en "inventaire" au moment de la saisie, n'est souvent pas en rapport avec le chiffre d'affaire de ce commerce.

    Steph - 2013-10-09 08:45
  • Je trouve que cette sentence est trop sévère si on compare aux autres causes pour les memes accusations. Les quantités de drogues retrouvées ne sont meme pas énumérées ce qui m'amène a croire quelles étaient minimes. Pour ce qui est du complot de meurtre des deux frères, il y a une grosse marge entre manque de preuve et fausse accusation. C'est gars la ont été étiqueté pour cela et ce, personne a part eux ne paieront pour cette fausse accusation pour beurrer ben épais par dessus tout le reste. On voit qu'une fois de plus, les criminels se suivent et que la justice ne se ressemble pas.

    Cocotte - 2013-10-09 05:13