Publicité

27 août 2013 - 10:52

7 ans de prison pour un père incestueux

Toutes les réactions 4

Rivière-du-Loup - Un homme dont l'identité est protégée par une ordonnance de non-publication a été condamné à sept ans de prison vendredi dernier pour des agressions sexuelles commises à l'endroit de sa propre fille. L'homme de 63 ans de la région des Basques avait plaidé coupable à ces accusations.

Les événements remontent aux années 80 et 90 alors que les agressions ont eu lieu de 3 à 4 fois par semaine sur une période de 5 ans. La Couronne demandait une peine de 10 ans de pénitencier contre 4 ans pour la défense.

Il s'agit d'un dénouement après de nombreux reports dans ce dossier.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Super commentaire " la plus pro policier du Temis "

    dyan - 2013-08-28 00:52
  • Je ne crois pas qu’il s’agisse d’une histoire de coût mais bien plus une histoire de silence, de lourds secrets.

    C’est sûr que la police ne peut rien faire s’ils n’ont pas de plainte à traiter ou s’ils ne sont pas en mesure de documenter une plainte portée. Ils doivent faire attention vu le nombre de fausses plaintes qui ont été portées par le passé, ils n’ont pas le choix mais il y a d’excellents enquêteurs, qui font un très bon boulot. Il faut croire en eux et croire que le système judiciaire pourrait changer si les victimes dénonçaient plus. Oui, plusieurs plaintes ne sont pas retenues et c’est vraiment dommage mais il ne faut pas baisser les bras et il faut dénoncer les abuseurs. Comme on voit ici, des fois ça donne quand même quelque chose. Pas assez à mon goût mais bon, c’est un début…

    Les victimes se taisent pour préserver leur famille, pour ne pas les faire souffrir. Elles se mettent la responsabilité de l’entente familiale sur le dos, même très jeunes, se disant que si elles parlent, elles feront péter l’unité familiale alors que ce ne sont pas elles, les responsables de la situation. Elles ont l’impression que ce sont elles, les coupables, que leur père leur fait cela parce qu’elles ne sont pas de gentilles filles, qu’il fait ça pour les punir entre autres. Leur père les fait se sentir coupables et les oblige au silence et ce, peu importe leur âge, qu’elles soient jeunes ou adultes. Un père demeure toujours un père, malheureusement, et le secret ronge tout autant que les gestes subis.

    Elles se taisent jusqu’au jour où la soupape explose et je suis d’accord avec l’autre commentaire, il est souvent trop tard à ce moment-là mais elles doivent se dire qu’en parler est salutaire à long terme, même si ça fait de la peine sur le coup. Si elles ne veulent pas porter plainte parce qu’elles ont honte des gestes commis par leur géniteur, au moins qu’elles parlent à un psychologue. Ça aussi, ce serait un début qui les mènerait peut-être à dénoncer si un jour elles étaient prêtes à le faire.

    Je ne crois pas à l’adage abusé-abuseur. Trop facile... Quand on veut vraiment que le cercle vicieux s’arrête, peu importe notre passé, on peut y arriver et lorsqu’on porte plainte ou du moins qu’on en parle, on arrête en même temps ce cercle vicieux, puisque le secret vient au grand jour et qu’ainsi, il n’existe plus.

    Mais le problème est vieux comme le monde. Serons-nous la génération qui aura fait tomber ces malades?

    la plus pro policier du Témis - 2013-08-27 14:40
  • Lorsque les filles (les garçons aussi) sont assez grandes (grands)pour dénoncer, il est TROP TARD pour elles (eux)!!! De plus, il faudrait qu'elles (ils) se replongent dans leur mort psychologique, pourquoi? Il y en a des victimes qui ont dénoncé, qu'est-ce que ça a donné? Notre belle société qui aime TELLEMENT ses enfants..... que fait-elle??? Est-ce qu'on s'imagine que les bébés, les petits enfants vont descendre dans la rue, manifester, faire signer des pétitions etc. pour se défendre!!! Avez-vous remarqué que ces victimes devenues adultes qui dénoncent parlent presque toutes (tous) d'une tante qui s'est faite traiter de folle pour avoir voulu protéger une petite victime? Nous sommes toutes (tous)coupables (comme membres de la société), de ne pas se porter au secours de la protection de ces petites victimes...

    Les familles refusent d'agir, pourquoi? Ça brise les familles!!! Qui veut d'une famille comme ça pour elle-même (lui-même)?
    La police refuse d'agir, pourquoi? C'est trop difficile à prouver, ça coûterait TROP CHER!!!
    Quelle aberration dans les deux cas!

    Comment faire pour aider ces enfants? Comment porter le flambeau pour prévenir ce crime odieux, nous qui avons eu la très grande chance d'avoir ou d'avoir eu un papa respectueux, un papa qui nous aime qui nous a aimé?

    Il y a une cause à défendre - 2013-08-27 13:07
  • 7 ans, pour avoir poqué la vie de sa fille, c'est bien peu. Sa fille, elle, purge une sentence à perpet à cause de son père.

    Ces pères se permettent ces gestes en pensant uniquement à leur petite personne, sans penser aux conséquences que ça peut avoir sur leur enfant, et de toute façon, même s'ils y pensaient par le plus pur des hasards, ils s'en fouteraient totalement. Il n'y a que leur plaisir qui compte... C'est bien dommage que nos tribunaux soient poignés avec la jurisprudence. On devrait penser que ce que ces pères commettent comme crime, dans le fond, c'est un meurtre. En portant ces gestes, ils tuent l'âme de leur fille et les mères qui agissent pareil, celle de leur fils. Ils devraient écoper de bien plus que ces petites sentences. Ces filles-là sont faites à vie. On ne parle pas ici d'agression par une personne de l'extérieur. On parle d'un père, une emblème pour sa fille, l'autorité suprême dans la maison, un être qui est supposé aimer sa fille (ouais, dans le fond, le problème est là! Ils aiment pas mal trop leurs filles!!!), qui est supposé la protéger et non la poquer. Et le pire, c'est qu'ils pensent réellement presque tous qu'ils ne font rien de mal... On en voit malheureusement encore trop. Quand les filles oseront-elles toutes dénoncer ces géniteurs qui, dans le fond, ne sont pas dignes de porter le nom de "père"?

    la plus pro policier du Témis - 2013-08-27 11:55