Publicité

19 mars 2014 - 06:29

Jean D'Amour dans Les Basques discute ainés et aidants naturels

Toutes les réactions 2

Trois-Pistoles – En rencontre avec plusieurs élus des Basques mardi, le candidat du Parti libéral, Jean D'Amour s’est engagé à travailler à la réalisation de leurs priorités.

«Toutes les municipalités des Basques comptent beaucoup. Chacune a ses projets et préoccupations et je m’engage à être à leur service. Certains dossiers sont évidemment prioritaires parce qu’il en va de la sécurité des gens, comme la réalisation de divers travaux sur le réseau routier des Basques dont la correction des courbes sur la route 293», dit Jean D’Amour, enthousiaste, notant que sa position est aussi claire en ce qui a trait aux deux priorités de la ville de Trois-Pistoles, soit la réfection de la rue Jean Rioux et la reconnaissance du traversier reliant Trois-Pistoles à Les Escoumins.

«Je m'engage à redonner au centre-ville de Trois-Pistoles ses lettres de noblesse. Il sera beau, accueillant et accessible. Le travail à cet effet est d'ailleurs déjà enclenché. La population des Basques connaît mon efficacité», affirme Jean D'Amour.

Même constat en ce qui a trait à la reconnaissance du service de traversier Trois-Pistoles/Les Escoumins. Encore là, le processus visant à trouver une solution est déjà amorcé. «Le maintien de ce service de traversier fait partie de la stratégie maritime du Parti libéral. Je demande un élargissement du mandat de la Société des traversiers du Québec, afin que ce service, comme ceux de St-Juste-du-Lac/Notre-Dame-du-Lac et Rimouski/Forestville soient reconnus et profitent ainsi d'une aide gouvernementale qui leur permettra d'assurer leur pérennité et de se développer», note M. D'Amour.

À ce sujet, tous les responsables des services de traversiers du Bas-Saint-Laurent ont été rencontrés récemment. «Un comité de travail a été formé et c'est le maire de Trois-Pistoles et président de la Compagnie de navigation des Basques, M. Jean-Pierre Rioux, qui en est à la tête. Il est impératif que Québec soutienne la traverse Trois-Pistoles/Les Escoumins qui existe depuis 100 ans et génère, selon le conseil municipal, des retombées économiques annuelles estimées à 3 millions $ sur les deux rives».

Les aînés

Le Parti libéral s’engage à améliorer la qualité de vie des personnes agées, qui doivent profiter de services sécuritaires. «Nul besoin de vous préciser la raison pour laquelle la question des aînés a été l’objet de plusieurs interrogations dans notre région récemment. Je répète que chaque aîné doit pouvoir compter sur des soins et services de qualité représentatifs de leurs besoins, mais aussi à un logement de qualité», dit-il, ajoutant qu’avec son assurance autonomie, le PQ déracinera les gens âgés en les sortant de leur domicile, au moment où il ferme des lits en CHSLD.

«Où iront les personnes âgées en perte d’autonomie sévère? Nous devons développer plus de services à domicile, mais il faudra que les personnes aient les moyens de se les payer. Nous avons décidé de les aider à demeurer propriétaires de leur maison le plus longtemps possible». Ainsi, pour contrer les hausses de taxe foncière découlant de l’augmentation importante de la valeur des propriétés, un gouvernemental libéral instaurera un programme de prêts pour les propriétaires de 60 ans et plus et consentira 150 millions $ par année pendant 5 ans pour augmenter la gamme des services à domicile et protéger les lits en CHSLD.

D’autre part, afin d’encourager la pratique d’activités physiques chez les aînés, le Parti libéral du Québec introduira un crédit d’impôt remboursable de 20 % pour les activités physiques, artistiques et culturelles, jusqu’à concurrence de 200 $, destiné aux personnes âgées de plus de 60 ans qui gagnent moins de 40 000$ par année.

Accompagner les proches aidants

Le Parti libéral du Québec s’engage à soutenir davantage les proches aidants, notamment en reyoyant tous les crédits d’impôts qui leur sont destinés et en investissant 5 millions $ supplémentaires par année, pendant 5 ans, pour le développement ou la consolidation de services qui leur sont spécifiquement destinés. Ceux qui prennent soin d’un parent tout en travaillant et s’occupant de leur famille, bénéficieront aussi d’un congé de compassion qui leur permettra de s’absenter sans pénalité financière.

« Milknomination »

Sur une note plus légère, le candidat libéral a relevé un défi « Milknomination » que lui avait lancé Gabriel Belzile de Saint-Clément, afin d'encourager les producteurs de lait du Québec.

Jean D'Amour a consommé deux verres de lait et du fromage à la Fromagerie de Basques et relancé le défi aux maires de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache, de Témiscouata-sur-le-Lac, Gilles Garon, et de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux.

  >> Pour voir la vidéo, cliquez ici

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Pourquoi Jean DAMour a pas redonner ses lettres de noblesse au centre ville de trois-pistole quand il était au pouvoir avec les libéraux ? Pourquoi il a pas donner l'aide au traversier qu'il promet quand il était au pouvoir avec Jean Charet ?

    Tanné des belles paroles vides de ce député.

    George - 2014-03-19 14:48
  • Que de sparages, de belles paroles et de belles promesses pour endormir les électeurs!
    Si je devais voter pour le roi des promesses afin d'obtenir les votes nécessaires à la poursuite de ma carrière politique, la bonne pension de député aidant, j'opterais pour Jean D'Amour, le champion tout azimut
    de cette manière de faire.
    Désolant de faire de la politique de cette façon......la vielle façon.
    Rêvez! Rêvez! Il en restera toujours quelque chose.

    Vendeur de chimères. - 2014-03-19 09:14