Publicité
10 septembre 2018 - 14:41 | Mis à jour : 15:12

Denis Tardif mise sur la transparence

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 3

S’il est le choix des électeurs de la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata, le 1er octobre, le candidat de la Coalition Avenir Québec, Denis Tardif, souhaite établir une relation ouverte et honnête avec les citoyens. «Ils sont tannés des calculs mesquins que l’on retrouve en politique», a-t-il lancé lors d’un entretien avec Info Dimanche. 

Attablé à un bureau de son local électoral de la rue Lafontaine de Rivière-du-Loup, ce lundi, le candidat caquiste est revenu sur plusieurs de ses engagements de la dernière semaine. La première? La transparence. S’il est élu, M. Tardif compte notamment publier, puis mettre à jour mensuellement, la liste de tous projets faisant l’objet de demandes au gouvernement du Québec, dans chacune des 43 municipalités.

«C’est important de savoir ce qui se passe, de connaitre l’évolution des travaux et d’avoir des échéances. Quand ça ne fonctionne pas, il faut être capable d’avoir un minimum d’honnêteté pour ne pas créer de faux espoirs et de permettre à un milieu de se retourner de bord (…) Ça semble être la base, mais c’est ça que veulent les citoyens, c’est concret», mentionne-t-il. 

Dans cette volonté de se rapprocher des citoyens qui l’auront élu à l’Assemblée nationale, et par le fait même de combattre le cynisme envers la politique, Denis Tardif s’engage aussi poursuivre son porte-à-porte. «C’est peut-être le 1er engagement que je me suis donné et je vais le tenir envers et contre tous. Une demi-journée, chaque semaine, sera consacrée à leur rendre visite et à les écouter. C’est une expérience formidable pour moi actuellement», partage le candidat. 

TRANSPORT

Parmi les préoccupations des électeurs sur le terrain, les dossiers des autoroutes 85 et 20 reviennent régulièrement. Dans les deux cas, le caquiste souhaite qu'ils progressent plus rapidement. Notons que les travaux de la 85 ont repris au cours des derniers jours. 

«Dans le cas de la 20, on parle de la rivière Trois-Pistoles comme un problème, mais quelles sont les autres options? Quels sont les plans B et C? On a arrêté ça là. Le projet n’est même pas au PQI, ce qui démontre que la volonté politique est absente.»

Qui dit transport, dit également «transport maritime», rappelle M. Tardif. De ce côté, l’ancien directeur des affaires corporatives de la traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon estime qu’il est temps d’agir dans le dossier d’une traverse à l’année. 

«On se pose des questions depuis plusieurs années, mais le ministère des Transports est censé avoir entre les mains une étude là-dessus. On attend les résultats depuis tout près de 4 ans (…) Je m’engage à rendre publics les résultats de cette étude et à donner, à la fin du contrat actuel, une direction à ce qu’on va faire avec la traverse. Il faut penser au renouvellement éventuel du bateau. Il faut gérer et prévenir», clame-t-il. 

EN BREF

Dans la liste des engagements régionaux de Denis Tardif, on note aussi le souhait de soutenir le milieu touristique afin de lui permettre d’aller plus loin. Il faut, selon lui, «multiplier les tables champêtres, développer des produits du terroir diversifiés et de qualité, encourager les marchés publics et les foires agricoles, identifier un produit phare pour chaque région.» 

Sur le plan social, le candidat de la CAQ souligne également vouloir travailler à améliorer le mode de financement des organismes communautaires. Il propose un «soutien à la mission plutôt que par projet». Une façon de faire qui permettra un fonctionnement plus simple, moins bureaucratique et plus prévisible, croit-il.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • La transparence est importante. Bravo pour ses propos Mr. Tardif.

    André - 2018-09-12 11:35
  • Changer pour pire sa m’intéresse pas vraiment! Il faut vraiment changer pour quelqu’un qui se préoccupe vraiment des Régions! Le véhicule des régions c’est le PQ voyons Vincent Couture!

    Les régions d’abord! - 2018-09-11 17:08
  • La transparence c’est une chose qu’on n’a jamais vu depuis le règne libéral sa va faire changement.

    Réaliste - 2018-09-10 16:09