Publicité
6 septembre 2018 - 10:58

Denis Tardif annonce trois orientations pour opérer le changement

Le premier tiers de la campagne étant passé, le candidat de la CAQ dans Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, poursuit son porte-à-porte dans les 43 municipalités de la circonscription.

«Au fur et à mesure que mes rencontres se multiplient, les citoyennes et citoyens sont unanimes sur un énoncé : ils en ont assez des coupures, de l’arrogance et de la morosité qui dominent actuellement la classe politique, ils souhaitent du changement», mentionne d’entrée de jeu Denis Tardif.

Le candidat caquiste entend ce désir de changement de la population et promet de travailler à modifier le système politique pour offrir plus d’éthique, plus de respect, plus d’écoute et plus de transparence. Il s’engage à rendre publique la liste de tous projets, dans chacune des 43 municipalités, faisant l’objet de demandes au gouvernement du Québec.

De plus, il y aura une mise à jour mensuelle de cette liste afin de suivre l’avancement de tous les projets. Après le 1er octobre, le candidat promet aussi de continuer à faire du porte-à-porte, dans chacune des 43 municipalités, afin de maintenir les contacts directs sur le terrain et garder une proximité avec les contribuables.

«Les commentaires que je reçois quotidiennement démontrent clairement ce que la population souhaite : un député à l’écoute de leurs besoins. Maintenant!», réitère M. Tardif. Du côté des organismes communautaires, la CAQ reconnait autant leur importance économique que sociale. Denis Tardif travaillera à améliorer leur mode de financement, avec un soutien à la mission plutôt que par projet. Cette façon de faire permettra un fonctionnement plus simple, moins bureaucratique et surtout, plus prévisible comme avec la mise en place, par la CAQ, de la première politique nationale de soutien aux proches aidants.

Publicité

Commentez cet article