Publicité
7 août 2018 - 06:03 | Mis à jour : 21 août 2018 - 09:45

Le candidat de la CAQ Denis Tardif parcourt la circonscription

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Annoncé comme candidat de la Coalition Avenir Québec par son chef François Legault le 16 juillet dernier, Denis Tardif parcourt depuis les routes de la circonscription de Rivière-du-Loup – Témiscouata afin de rencontrer des citoyens.

«La vague caquiste est bien présente», a affirmé M. Tardif. «Les gens associent la CAQ comme étant le parti du changement, et c’est ce qu’ils veulent, du changement», a-t-il poursuivi. Le candidat a rencontré différents groupes de personnes allant de simples citoyens à des gens d’affaires en passant par des intervenants municipaux.

Denis Tardif se dit en mode écoute. «J’entends ce que la population me dit et c’est pourquoi je m’engage à faire preuve de transparence, tout en assurant une plus grande présence sur le terrain», a-t-il affirmé. Le candidat caquiste parle aussi d’intégrité et de mauvaise gestion financière faisant ainsi référence à la gouvernance du Parti libéral du Québec au cours des quatre dernières années.

Denis Tardif a comme adversaires en vue de l’élection provinciale du 1er octobre prochain dans la circonscription de Rivière-du-Loup – Témiscouata le député-ministre Jean D’Amour du Parti libéral, Vincent Couture du Parti québécois et Goulimine Cadôret de Québec solidaire.

Publicité

Commentez cet article