Publicité

2 novembre 2021 - 06:32

Mario Guimont fait le saut à la mairie de Saint-Juste-du-Lac

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Conseiller municipal à Saint-Juste-du-Lac depuis 1992, Mario Guimont voulait d’abord continuer dans cette fonction, mais parce qu’aucun candidat ne s’était manifesté pour le poste de maire, il a choisi de faire le saut et de prendre en charge le conseil municipal.

«Personne se présentait, j’ai alors fait une tournée pour connaitre mes appuis et je me suis lancé. Comme conseiller, tu n’as pas les mêmes aspirations que maire. À ce poste, on doit être au courant de tous les dossiers, on est le meneur de ça», a-t-il expliqué. M. Guimont veut être près des gens, à l’écoute des citoyens.

Parmi les dossiers sur sa table de travail, on note l’amélioration des chemins municipaux, la mise aux normes pour l’aqueduc avec l’autorisation du ministère de l’environnement, la restauration des bâtiments municipaux, le passage sécuritaire pour les vélos sur le chemin du lac nord pour l’accès au Parc national, l’encadrement des nouveaux élus municipaux, la politique familiale et l’accueil des nouveaux résidents. Le maire souhaite d’ailleurs que la Municipalité puisse attirer de nouveaux citoyens qui voudraient louer des terres agricoles en friche pour les remettre en culture.

Saint-Juste-du-Lac est une municipalité voisine du Parc national du Lac-Témiscouata. On y retrouve notamment un camping géré par une corporation à proximité d’une entrée du Parc. «Les retombées sont intéressantes, le Parc national aide notre camping», a-t-il souligné. Comme pour l’infrastructure de la Sépaq, la dernière saison estivale a été bonne.

PÊCHE AU POINTU

Saint-Juste-du-Lac est aussi connue pour la pêche du corégone nain (pointu), ce petit poisson qui se retrouve en grande quantité dans la rivière Touladi en automne. Les pêcheurs utilisent une épuisette pour pêcher le poisson à contre-courant, lorsqu'il remonte en rivière pour aller frayer. Du 15 au 28 octobre, des dizaines d'amateurs se sont rassemblé à nouveau cette année à cet endroit pour espérer capturer la limite de prises de corégone nain, soit 50 poissons par pêcheur en une journée, pour une possession totale de 150 par personne.

«Les commentaires que j’ai eus, ça n’a pas été une bonne année, plutôt une très mauvaise saison l’eau étant trop chaude», a noté Mario Guimont. On fait tout pour rendre cette période plus facile pour les visiteurs, le bateau Le Corégone effectue notamment des traversées supplémentaires sur le lac Témiscouata pendant une fin de semaine. Concernant le service de traversier, le nouveau maire de Saint-Juste-du-Lac a indiqué que la dernière saison estivale avait été bonne.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article