Publicité

23 septembre 2021 - 14:53 | Mis à jour : 29 septembre 2021 - 11:14

Normand Morin choisit la mairie de Dégelis

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le maire sortant de charge à la Ville de Dégelis, Normand Morin, a finalement choisi de se représenter au poste qu’il occupe actuellement. «J’ai été sollicité sur deux volets», a noté celui qui tente d’obtenir un troisième mandat de la part de ses concitoyens.

M. Morin a confirmé avoir été approché pour le poste de préfet de la MRC de Témiscouata. «Des gens de Dégelis voulaient également que je reste, j’ai donc choisi de répondre à leur demande. Je voulais aussi m’assurer qu’il y aurait des élections au poste de préfet», a-t-il expliqué.

Le motel industriel (bâtiment du 1208), géré par la Corporation de développement économique et occupé par l’entreprise Decacer), le garage municipal et la réfection de chemins font partie des réalisations du conseil municipal dirigé par Normand Morin au cours des huit dernières années.

Dans un troisième mandat, s’il reçoit l’appui des électeurs, M. Morin souhaite travailler notamment sur l’implantation d’une maison pour les ainés et le remplacement du système de réfrigération de la glace de l’aréna, un dossier qui traine en longueur depuis plusieurs années. «Nous avons la confirmation d’une somme de 760 000 $ de la part du gouvernement du Québec, il nous manque celle du gouvernement fédéral pour un financement égal des trois paliers. Il faut que les travaux débutent avant le 31 décembre 2022 pour conserver la subvention provinciale», a expliqué le maire. «Nous avancerons sans le fédéral au besoin», a noté M. Morin. Le projet pour l’aréna seulement s’élève à deux millions de dollars, la Ville de Dégelis pourrait alors puiser une partie du financement dans son surplus accumulé et dans la compensation de la taxe sur l’essence. «La partie des salles communautaires pourrait être financée par un autre programme», a-t-il précisé.

Le maire sortant de charge a souligné la bonne santé financière de la Ville de Dégelis. «Il n’y a eu aucune augmentation de taxe depuis 7 ans, le compte de taxes a même diminué de 5 %, la dette a baissé de 2 M$, la Ville a un surplus accumulé de 2 M$, tout cela nous donne une marge de manœuvre pour réaliser ce qu’on veut faire», a mentionné Normand Morin.

Le jour des élections municipales, le 7 novembre prochain, les citoyens de Dégelis pourront se choisir un maire puisque trois autres candidats ont indiqué leur souhait de devenir maire, soit les conseillers municipaux Gustave Pelletier et Richard Bard de même que Roger Grondin, camionneur et ancien organisateur du Rodéo de camions de Dégelis. «Quand je me suis présenté la première fois, on était quatre également», a noté Normand Morin.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article