Publicité

6 juillet 2021 - 11:18 | Mis à jour : 29 septembre 2021 - 11:39

Mairie de Rivière-du-Loup : Sylvie Vignet passe le flambeau à Mario Bastille 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 5

La mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, ne sollicitera finalement pas de second mandat à la tête de la Ville de Rivière-du-Loup. Souhaitant se concentrer sur «de nouveaux projets», Mme Vignet passe le relais au conseiller municipal Mario Bastille qui confirme à son tour se lancer dans la danse. 

La nouvelle a été annoncée dans le cadre d’un point de presse organisé à l’Hôtel Universel lors duquel les élus louperivois ont dressé un bilan des quatre dernières années du conseil municipal, le 6 juillet. De nombreux observateurs et citoyens s’attendaient à un retour de Mme Vignet, elle qui aurait complété 20 ans d’implication en politique municipale à Rivière-du-Loup d’ici 2025. Pour plusieurs, la surprise aura été totale.  

Mario Bastille, conseiller municipal depuis 8 ans, a lui-même confié avoir été étonné lorsque Sylvie Vignet lui a fait part de sa décision. Il n’avait jamais envisagé d’être son adversaire aux prochaines élections de novembre, mais son retrait de la politique municipal a changé ses propres plans. 

Sylvie Vignet souligne être fière de son mandat de mairesse de Rivière-du-Loup. Elle estime avoir accompli plusieurs des objectifs qu’elle s’était fixés, elle qui voulait «faire autrement» en redonnant «une image positive des élus auprès des citoyens», en «créant un climat de confiance et de respect dans la communauté» et en aspirant «à un climat plus sain avec les employés» de la Ville. Remettre Rivière-du-Loup sur le chemin du développement économique était aussi une de ses priorités, a-t-elle rappelé.  

«On a amené notre ville ailleurs, on a changé la dynamique à beaucoup de niveaux. Pour moi, c’est mission accomplie», a-t-elle déclaré devant les médias. Après 12 ans comme conseillère municipale et 4 ans comme mairesse, elle quittera l’hôtel de ville l’automne prochain, puisqu’un nouveau projet l’appelle pour 2022. 

«Je sens que j’ai atteint ce que je voulais faire à la Ville. J’ai décidé de penser un petit peu à moi et d’aller vers un projet que je caresse depuis longtemps […] Ce n’est pas en politique», a-t-elle confirmé, assurant au passage que la violence des réseaux sociaux à l’égard des élus n’a pas fait partie de sa réflexion comme cela a été le cas pour d’autres élus locaux et provinciaux ces dernières semaines. 

«[Être mairesse], c’est un moment de ma vie que j’ai adoré. Mon dernier mandat a été le plus beau à la Ville pour l’équipe que nous avions et plusieurs autres raisons. J’ai adoré faire ce métier-là. Il n’est pas beaucoup respecté, mais quand on le prend à cœur, on peut aller très loin. J’ai aussi reçu une belle appréciation des citoyens et ça me fait chaud au cœur.»

DIFFÉRENTS DOSSIERS 

Sous le leadership de Sylvie Vignet, la Ville de Rivière-du-Loup s’est dotée d’une glace de dimension olympique dans un Stade de la Cité des Jeunes rénové. Des dossiers importants comme la réfection de la bibliothèque Françoise-Bédard, les étangs aérés, l’achat du Manoir Fraser, ainsi que l’acquisition d’un terrain commercial à l’entrée ouest et d’un autre dans le parc Cartier pour la construction d’une nouvelle école ont aussi abouti. La Ville a également vendu le terrain Kogan et s’est dotée d’une nouvelle image de marque. 

Plusieurs projets porteurs sont également en développement, que ce soit celui de l’avenir de la traverse de Rivière-du-Loup, la construction d’une nouvelle caserne incendie, la refonte du plan d’urbanisme, la création de la zone d’innovation et le développement de l’entrée ouest, entre autres. 

«La dette a augmenté, c’est vrai, mais nous avons également travaillé à faire plus de revenus de taxation pour ne pas trop impacter le citoyen. Maintenant que les projets principaux sont faits ou en vue de l’être, nous devrons ralentir afin de baisser le taux d’endettement», a soutenu Sylvie Vignet dans un communiqué de presse. 

«Les projets devaient se faire, a-t-elle ajouté lorsque questionnée sur la situation économique de la Ville. Maintenant, il faudra être prudents dans les prochains projets et le conseil municipal actuel est très conscient de ça. Il faudra avoir une certaine rigidité dans les finances. Il faudra maintenant accepter, aider et accompagner des projets dans l’industriel et le commercial.»

MARIO BASTILLE FAIT LE SAUT 

Conseiller municipal du district de la Rivière depuis 2013, Mario Bastille lorgne maintenant la mairie de Rivière-du-Loup et souhaite faire le pont entre le conseil municipal actuel et le prochain. Il ne cache pas qu’il avait déjà l’ambition de se présenter comme maire, mais plutôt dans le cadre des élections de 2025. La décision de Sylvie Vignet, combinée à l’appui de ses proches, aura accéléré son plan de carrière. 

«Le désir a toujours été là et je vois aujourd’hui une opportunité, une fenêtre. Si je n’y allais pas, peut-être que je n’y serais jamais allé», a partagé le directeur général de l'organisme Transport Vas-Y. 

Mario Bastille souligne se lancer pour s’impliquer et apporter sa propre couleur au monde municipal louperivois. «Je ne me lance pas pour être sur les photos des projets qui se réaliseront. Je ne le fais pas pour couper des rubans, a-t-il dit. Je ne veux pas non plus faire de grandes promesses. Je veux simplement représenter les citoyens du mieux que je peux avec les connaissances que j’ai et travailler en équipe avec les gens qui vont m’entourer.»

Le candidat estime, tout comme Sylvie Vignet, avoir l’avantage de connaître les dossiers et le fonctionnement de la machine municipale. Il souhaite pouvoir continuer sa collaboration avec les conseillers André Beaulieu, Steeve Drapeau et Nelson Lepage qui se présenteront pour un nouveau mandat dans leur district respectif. 

«Il va y avoir au moins trois nouvelles personnes au sein du conseil et le mélange entre la nouveauté et l’expérience va nous amener ailleurs, j’en suis convaincu, a mentionné M. Bastille. On part à quatre, mais on souhaite que les gens se présentent, qu’il y ait des débats d’idées.»

Déjà, Mario Bastille cible le développement du secteur de la Pointe et l’avenir de l’Édifice Rosaire-Gendron comme des dossiers importants pour les prochaines années. Et la traverse? «Elle doit rester à Rivière-du-Loup, c’est non négociable», a-t-il lancé. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • la ville est plonge dans les sables mouvants de l endettement avec tout les projets a finaliser .bonne chance au prochain conseil il va y avoir des secousses..

    clement levasseur - 2021-07-07 09:43
  • 'Avec toutes mes félicitations et mon admiration pour votre implication durable et intense en faveur des familles et les enfants ….je salue tout particulièrement France et Charles avec qui j’ai eu la chance et le plaisir de travailler lors de la fondation de Re-Source Familles à St-Honoré en 1998. Vivez pleinement et fièrement ce 25e en raison de votre grand investissement face au magnifique rayonnement de la Maison de la Famille du Grand-Portage en tant qu’organisme communautaire .

    Yolande Dubé - 2021-07-06 22:09
  • Comme il est facile de critiquer. Les postes sont ouverts vous pouvez y aller et donner vos idées. En arrière et sur le terrain il a deux mondes. Félicitations madame Vignet pour vos années à la ville de RDL et bonne chance monsieur Bastille vous êtes bien impliqué vous aussi dans RDL.

    Marin Lebel - 2021-07-06 18:07
  • Passe le flambeau à Mario Bastille? Pourtant il ne s'agit pas d'un parti politique au pouvoir. Donc, nous en concluons que le candidat Mario Bastille s'inscrit dans la continuité de Sylvie Vignet. Il ne pourra donc pas se dissocier du 1er mandat de Mme Vignet. Quant à Mme Vignet, elle quitte après seulement un 1er mandat alors que nous savons que c'est à partir d'un 2e mandat que les véritables réalisations peuvent se matérialiser et les dossiers plus chauds. Donc elle quitte avant....!!! Pour le bien de la collectivité et de la démocratie il est vraiment â souhaiter qu'il y ait au moins un 2e candidat pour le poste de maire et de qualité évidemment.

    Mario Dubé - 2021-07-06 16:10
  • Très bonbe décisipn madame Vignet, de toute facon votre prochain mandat aurait été très difficile à remporter compte tenu que personne au conseil écoute la population.

    Robert Dubé - 2021-07-06 11:42