Publicité

20 août 2021 - 10:37 | Mis à jour : 10:39

François Lapointe passe en mode attaque face aux conservateurs

Toutes les réactions 1

François Lapointe, candidat du Parti libéral du Canada dans Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, souligne que les propositions du candidat conservateur ne répondent pas aux besoins des familles et de notre région.

Selon ce dernier, Bernard Généreux n’a pas hésité à mettre de l’avant que son parti veut annuler les ententes entre Ottawa et les provinces pour un programme national de garderies à 10 $ à l’image de celui du Québec, et le remplacer seulement par un crédit d’impôt remboursable.

«Un parent, vivant avec deux enfants et qui doit fonctionner avec un budget modeste a besoin qu’un service aussi essentiel soit abordable maintenant. Pour plein de gens qui travaillent fort, il n’est pas possible d’attendre après des remboursements d’impôt le jour de l’épicerie ! Les conservateurs veulent annuler un potentiel de 37 000 nouvelles places en garderie. C’est incompréhensible», a lancé François Lapointe.

M. Lapointe est aussi revenu sur la  que soit accélérée la vitesse d’approbation des projets d’Internet haute vitesse du candidat conservateur. « M. Généreux doit plutôt s’engager à demander à son chef de cesser de vouloir annuler les bonnes ententes avec les provinces. Il n’est possiblement pas au courant, les gouvernements de Québec et d’Ottawa ont récemment conclu une entente selon laquelle 826,3 M$ seront investis à parts égales afin de brancher l’ensemble des foyers de la province à l’internet haute vitesse d’ici 2022. Je m’engage à mettre mes ressources de l’avant pour que les citoyens de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup aient accès à ces investissements majeurs», a expliqué le candidat libéral.
 
Plusieurs autres affirmations faites par Bernard Généreux sont qualifiées d'incohérentes par le candidat libéral. «Il parle d’environnement, mais pas plus tard qu’en juin dernier il a voté contre la loi sur la responsabilité du Canada pour atteindre la carboneutralité, puis il présente les cinq priorités conservatrices qui ne contiennent pas un mot sur l’environnement, pas un seul ! Il affirme que les 58 municipalités qu’il représente auraient été négligées depuis 2015, mais il était pourtant de sa responsabilité en tant que député de s’assurer que personne ne soit négligé dans notre comté. Il dit avoir hâte de débattre avec moi, mais sera-t-il assez honnête pour clairement défendre son parti qui refuse de croire au réchauffement climatique et qui veut protéger le “droit de conscience” de certains médecins plutôt que de protéger les droits de toutes les femmes de choisir pour elle-même ? », a conclu François Lapointe.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Encore de la politique de bas classe entre 2 égo démesuré. On a les gouvernements que l'on veut mais pas nécessairement avec les bonnes attentes de tous. L'argent ne tombe pas du ciel et la dette augmente alors des temps dur seront à venir peu importe le parti donc coupure de service assurément.

    Marin Lebel - 2021-08-20 11:22