Publicité
16 octobre 2019 - 09:15

Bernard Généreux rappelle ses engagements et cible les indécis

Toutes les réactions 1

En prévision de l’élection du 21 octobre, le candidat conservateur Bernard Généreux a rappelé bon nombre des engagements de son parti pour les citoyens de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, en compagnie de son collègue de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell.

Le candidat se dit fier d’appartenir à un parti pouvant remplir ses engagements envers les gens de la circonscription. Il propose une baisse d’impôt universelle qui équivaut à 430 $ par personne, un rehaussement du Montant en raison pour l’âge qui permettra aux ainés de garder plus d’argent dans leurs poches, l’élimination de la TPS sur les factures de chauffage, des prestations de maternité et paternité libres d’impôt et des crédits d’impôt pour les activités sportives et artistiques des enfants, 

Il s’engage également à mettre en place un climat d’affaires favorable à l’expansion d’Internet haute-vitesse et de la téléphonie cellulaire dans nos régions, des programmes d’infrastructure mieux orientés vers les besoins des régions, un système d’immigration mieux arrimé avec nos besoins de main d’œuvre, un ministre du Développement économique pour les régions du Québec, et un crédit d’impôt jusqu’à 3800 $ pour des rénovations d’habitation écoresponsables, dans le cadre d’Un vrai plan pour protéger l’environnement.

Bernard Généreux a souligné que le Parti conservateur prévoit livrer l’ensemble de ces engagements dans le cadre d’un budget qui sera équilibré en cinq ans, rappelant du même coup que l’alternative libérale propose de maintenir le Canada en déficit jusqu’en 2045, selon une récente étude du Directeur parlementaire du budget. Le candidat conservateur a cité les 256 millions $ consentis à la banque d’infrastructure chinoise et les subventions accordées à des entreprises privées comme exemples qui seraient éliminés advenant l’élection d’un gouvernement dirigé par Andrew Scheer.

LES INDÉCIS

Estimant avoir rencontré peu d’électeurs ayant l’intention de voter pour le Parti libéral de Justin Trudeau au cours des dernières semaines, le candidat conservateur souhaite diriger son attention vers les électeurs demeurant indécis au cours des derniers jours de la campagne, encourageant les citoyens tentés par le Bloc Québécois à se rallier à lui.

Bernard Généreux rappelle que certaines revendications du Bloc Québécois, notamment le rapport d’impôt unique et le respect de la Loi 21 au Québec, font déjà partie de la plateforme conservatrice, mais qu’un vote pour le Bloc risque de provoquer une mauvaise surprise pour la région le matin du 22 octobre : un gouvernement libéral dirigé par Justin Trudeau, et un député du Bloc impuissant qui se fera répondre «non» sur toute la ligne.

Il souligne également que Louis Gagnon serait impuissant à défendre la gestion de l’offre dans le cadre de nouveaux accords commerciaux puisqu’aucun bloquiste ne fera partie du conseil des ministres. M. Généreux a rappelé son appui indéfectible envers les producteurs laitiers depuis quatre ans, tout comme son chef.

Le candidat conservateur s’attend également à être mieux placé pour répondre aux revendications régionales au sein d’un nouveau gouvernement, telles que le rehaussement du seuil des travailleurs étrangers temporaires. Comme c’est le cas en matière de télécommunications et d’internet haute-vitesse, de tels règlements sont fixés par le Conseil des ministres, limitant ainsi l’influence du Bloc au dépôt de motions symboliques à la Chambre des communes.

«Bernard a démontré depuis quatre ans qu’il est un député présent et efficace pour ses citoyens dans la circonscription de même qu’à Ottawa. Sans relâche, il est allé à la rencontre des gens pour travailler avec eux et être à leur écoute. Avec Andrew Scheer comme premier ministre, les gens de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, savent qu’avec Bernard Genereux comme député, ils seront bien servis», ajoute Gérard Deltell.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • J’ai toujours voté conservateur mais pas cette année leur chef a été aidé par upa jamais je vais voter pour un parti acheté by by Bernard.

    Realiste - 2019-10-16 21:29