Publicité
11 octobre 2019 - 15:29

Hugo Latulippe place les aînés au centre de ses priorités

Hugo Latulippe, candidat NPD dans Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup,
estime que les aînés ont été laissés pour compte par les gouvernements qui se sont
succédé au fédéral. Il s’engage fermement à rectifier le tir pour améliorer leurs
conditions de vie.

«Les aînés ont contribué à bâtir une société prospère à la sueur de leurs fronts. Nous leur devons beaucoup. C’est à nous maintenant, les plus jeunes, de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour prendre soin d’eux» affirme Hugo Latulippe.

«D’abord, il est nécessaire que les familles puissent avoir accès à des soins à domicile de
qualité. Les personnes âgées de la région doivent pouvoir rester dans leur foyer aussi
longtemps qu’elles le souhaitent. C’est d’ailleurs un gage de longévité et de bien-être
pour plusieurs d’entre elles. Ensuite, quand ce n’est plus possible, il faut leur offrir des
soins de longue durée dignes de ce nom.» 

Le NPD assurera le leadership qui s’impose dans Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup en travaillant en étroite collaboration avec les patients, les soignants et le gouvernement du Québec afin d’élaborer des normes canadiennes de soins à domicile et de longue durée qui seront enchâssées dans la Loi canadienne sur la santé.

Pour le NPD, prendre soin des aînés veut aussi dire prendre soin des proches aidants.
«Ces personnes-là, en majorité des femmes, sont complètement laissées à elles-mêmes», relève Hugo Latulippe. «Notre État doit faire preuve de beaucoup plus de compassion envers ces gens si dévoués. D’autre part, si on regarde la chose du strict point de vue financier, elles font économiser des millions de dollars à l’État, en prenant en charge les soins de leurs proches. Ça, il faut le reconnaître au plus vite.»

Le NPD accordera un crédit d’impôt remboursable aux proches aidants, crédit qui aura
pour effet de remettre des milliers de dollars à ces personnes qui ont souvent
complètement abandonné leur travail pour s’occuper d’un être cher.

Le NPD croit que les aînés méritent une retraite sûre et digne sur le plan financier.
«Aucune personne âgée ne devrait rater les prestations auxquelles elle a droit en raison
d’une omission administrative, mais c’est exactement ce qui arrive aujourd’hui à des
dizaines de milliers d’entre elles», déplore Hugo Latulippe. Le NPD mettra en place un
délai d’un an pour aider les aînés qui risquent de voir leurs prestations du SRG
(Supplément de Revenu Garanti) suspendues parce qu’ils sont incapables de produire
leur déclaration de revenus dans les délais prescrits.

La question de l’accès au logement est également cruciale pour les aînés. Chaque
personne âgée devrait avoir un chez-soi sécuritaire et abordable. «Notre
engagement est de créer un demi-million de logements sociaux et abordables au Canada, ce qui comprend la construction de logements accessibles qui offriront plus de choix aux aînés. Nous supporterons les liens avec les collectivités et nous nous attaquerons à l’isolement, en travaillant avec les villes pour rendre le transport en commun plus abordable et plus pratique, pour créer plus d’espaces de loisirs communautaires et pour encourager des solutions de logement novatrices comme le co-logement intergénérationnel.»

SANTÉ

Aujourd’hui, une trop grande partie des soins de santé, comme l’accès à des
médicaments d’ordonnance, n’est pas couverte par l’assurance-maladie. Le NPD
s’engage à remédier à la situation avec l’instauration d’une assurance médicaments
universelle et publique. Il s’agit de l’un de ses engagements-phares.

Le parti s’engage aussi à collaborer avec les partenaires provinciaux, les professionnels de la santé et les dentistes pour élaborer une feuille de route visant l’inclusion des soins dentaires dans la Loi canadienne sur la santé.

Le chemin menant à la couverture publique de ces services nécessitera un
réinvestissement important de la part du fédéral. Mais l’argent investi dans les services
de prévention en santé fera en bout de ligne réaliser des économies qui pourront être
réinvesties. Aussi, les néo-démocrates croient que le gouvernement fédéral a un rôle
essentiel à jouer dans le maintien et l’application de la Loi canadienne sur la santé, en
particulier contre la menace insidieuse de la privatisation et des frais d’utilisation.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article