Publicité
1 octobre 2019 - 14:28 | Mis à jour : 16:24

Le Parti conservateur du Canada en faveur du prolongement de l’autoroute 20 jusqu’à Rimouski

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 3

Le lieutenant politique pour le Québec du Parti conservateur du Canada, Alain Rayes, a profité de son passage à Rimouski, mardi, en compagnie de candidats conservateurs dont Nancy Brassard-Fortin (Rimouski-Neigette - Témiscouata - Les Basques) et Bernard Généreux (Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup) pour confirmer que son parti se veut être un allié de taille dans le dossier du prolongement de l’autoroute 20.

«Nous allons faire du prolongement de l’autoroute 20 notre priorité et travailler à sa réalisation. Le Parti conservateur est le mieux placé pour faire avancer le projet en collaboration avec le gouvernement du Québec, tout comme nous l’avons déjà fait pour les projets de l’autoroute Claude-Béchard (autoroute 85) de Rivière-du-Loup à la frontière du Nouveau-Brunswick, pour l’autoroute 175 de Stoneham au Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la 73, dans la Beauce», a déclaré Alain Rayes, lieutenant du Québec d’Andrew Scheer.

«Le prolongement du dernier tronçon de 53 km de Notre-Dame-des-Neiges à Rimouski (secteur du Bic) permettra d’améliorer la fluidité, la capacité et la sécurité routière, en plus d’aider au développement économique de toute la région du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie», a ajouté la candidate de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Nancy Brassard-Fortin.

Présent à la conférence de presse, Bernard Généreux, député sortant dans Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, s’est dit heureux de cette annonce notamment pour les entrepreneurs des régions. «Ce nouveau lien routier améliorera la sécurité des usagers, mini-misera le temps de déplacement et réduira l’utilisation du carburant et la pollution qui y sont présentement associés. C’est une bonne nouvelle pour nos entreprises et les citoyens du Bas-Saint-Laurent».

BLOC QUÉBÉCOIS

Lors du point de presse, le lieutenant du Québec et la candidate Nancy Brassard n’ont pas manqué d’écorcher au passage les autres partis, entre autres le Bloc québécois et son chef Yves-François Blanchet.

«Les libéraux n’ont pas livré la marchandise, le NPD, on n’en parle pas. Des députés bloquistes, quant à eux, ont un pouvoir très limité au Parlement. Ils ne pourraient pas, par exemple, empêcher une contestation judiciaire initiée par Justin Trudeau concernant la loi sur la laïcité. Cette décision appartient au pouvoir exécutif, sans égard à la composition du Parlement. La seule façon de protéger la laïcité est de remplacer le gouvernement libéral par un gouvernement conservateur», a déclaré Alain Rayes.

« J’ai vu personnellement aller le chef du Bloc avec les citoyens Rimouski–Neigette–Témiscouata–Les Basques. Je peux vous assurer qu’il agit comme un pelleteur de nuages », a renchéri la candidate.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)

  • * Soyons réalistes

    Compte tenu du temps requis pour la conception, des ressources humaines nécessaires et semble-t-il " limitées ", si j'étais candidat j'aurais une approche pratico-pratique .

    Je m'engagerais à ce que soit livré un premier tronçon complet ( 4 voies ) de la 20 entre la route des Lévesque et la 293 d'ici le 1er juillet 2022 ( fête du Canada ) .

    P.S. Sous la réserve évidente de la pleine collaboration essentielle du provincial, puisque ça relève d'abord de sa juridiction.

    Septuagénaire de Québec - 2019-10-03 12:01
  • Ils ont dit qu'ils sont en faveur. Ils n'ont pas dit qu'ils la feront la 20. Il y a loin de la coupe aux lèvres surtout avec le PCC et les Libéraux.

    René Lapointe - 2019-10-02 07:03
  • Super idée. Je suis pour les conservateurs

    Michel Vaillancourt - 2019-10-01 21:50