Publicité
10 septembre 2019 - 13:10

Guy Caron proposera des solutions aux défis régionaux

Le député sortant Guy Caron de la circonscription de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques a lancé le 10 septembre sa campagne électorale en vue de l’élection fédérale du 21 octobre.

«Il est facile de critiquer les injustices dont la région est victime, mais après avoir dénoncé ces situations, il est essentiel de proposer et de travailler à des solutions. C’est ce que j’ai fait depuis huit ans. C’est ce que je ferai pendant un autre mandat au service de la population de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques», affirme M. Caron.

Le néodémocrate fera campagne avec ses trois collègues du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie pour proposer une plateforme résolument régionaliste, dans laquelle figureront des enjeux cruciaux:

  • la couverture cellulaire déficiente;
  • la gestion de l’offre et les compensations inadéquates offertes aux producteurs de lait;
  • les transferts familiaux des fermes et PME, où l’on impose plus fortement les transferts à ses enfants que les ventes à des étrangers;
  • la problématique du transport dans l’Est-du-Québec.

La lutte aux changements climatiques occupera une place centrale dans cette campagne. Cet enjeu est capital en raison de la vulnérabilité de la région face aux phénomènes extrêmes de plus en plus fréquents qui y sont observés.

Guy Caron croit fermement que son bilan des huit dernières années et son statut au sein de son parti lui vaudront à nouveau la confiance des électeurs. Parmi ses réalisations plus récentes dans la circonscription, le député sortant place au premier rang le port et de la marina de Rimouski, qui ont récemment fait l’objet d’annonces de la part du gouvernement fédéral et qui seront rétrocédés, l’un au gouvernement du Québec, l’autre à la ville de Rimouski, en échange des sommes visant la mise à niveau et l’entretien des installations.

S’il a fait des pressions constantes sur le ministre des Transports dans le dossier de la jetée ouest du port, M. Caron se dit directement responsable du succès dans le dossier de la marina de Rimouski. «Après des années de pétitions et de rapports infructueux, j’ai travaillé à faire voir à la ville de Rimouski la nécessité d’accepter la rétrocession et convaincu Pêches et Océans d’allonger les sommes nécessaires au prolongement du brise-lames. Les négociations qui s’en sont suivies ont été fructueuses et j’en suis plus qu’heureux.»

Il rappelle qu’en plus d’avoir participé à la course à la direction du NPD en 2017, il a agi comme chef parlementaire du NPD d’octobre 2017 à février 2019. Il a aussi été porte-parole néo-démocrate en matière de Finances et d’Affaires étrangères. Il a profité de l’occasion pour inaugurer son local électoral qui sera situé au 206, avenue de la Cathédrale à Rimouski.

Publicité


Publicité

Commentez cet article