X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Les huit engagements de Myriam Lapointe-Gagnon

durée 26 septembre 2022 | 13h27
  • Après avoir annoncé son engagement de proximité et de transparence aux électeurs de la circonscription Rivière-du-Loup - Témiscouata, la candidate de Québec solidaire, Myriam Lapointe-Gagnon, énonce ses six autres engagements électoraux. Ceux-ci concernent la pénurie de main-d’œuvre, l’inflation, le vieillissement de la population, la crise climatique, l’autonomie alimentaire, la sécurité ainsi que l’accès aux réseaux cellulaire et internet.

    La candidate, armée de la plateforme de son parti, est convaincue que la pénurie de main-d’œuvre peut être apaisée par la création de places en garderie. «Une place en garderie, c’est un parent qui peut retourner sur le marché du travail», insiste Myriam Lapointe-Gagnon. Avec le modèle novateur de micros-CPE, Québec solidaire pense revaloriser et bonifier le réseau déjà fonctionnel des centres de la petite enfance en offrant rapidement 37 000 nouvelles places, permettant ainsi un retour au travail d’autant de parents. 

    Les logements sociaux, soit à la hauteur de 1100 pour la région, aideront forcément à contrer la pénurie de main-d'œuvre en assurant un bassin de logis suffisant pour les gens établis ici, puis ceux à venir, d’après le parti.

    Afin de mieux soutenir les familles québécoises dans un contexte d’inflation, Québec solidaire souhaite faire baisser les factures en retirant la TVQ sur les biens essentiels. «Cette mesure permettrait à une famille moyenne d’économiser environ 1100 $ par année», selon madame Lapointe-Gagnon. De plus, le parti promet un gel des tarifs d’Hydro-Québec, alors que la province traverse la pire inflation depuis plus de 30 ans.

    QS s'engage à investir 750 millions de dollars additionnels par année pour revaloriser les CLSC et ainsi garantir le maintien des soins à domicile pour que les ainés puissent vieillir dans la dignité. Environ 380 millions supplémentaires seront également injectés par le parti pour soutenir les personnes proches aidantes. 

    Une meilleure offre de transport en commun est également dans les cartons pour favoriser l’autonomie des personnes vieillissantes, avec la création des sociétés d'État Québec-Rail et Québec-Bus par QS. «Les solutions comptables des gouvernements précédents ont lamentablement échoué. Vieillir chez soi doit devenir la norme et non l’exception», s’insurge la candidate solidaire.

    Myriam Lapointe-Gagnon considère que le prochain gouvernement devra avoir le courage de proposer des solutions concrètes pour la crise climatique. «Il faut agir dès maintenant et accompagner les entreprises et les travailleurs». La formation politique solidaire mise sur un investissement de 7 milliards «d'argent frais» pour financer son plan de réduction de 55 % des gaz à effet de serre. 

    Le parti compte aussi offrir un soutien technique et financier pour guider les entreprises agricoles dans une transition de l’agriculture conventionnelle vers une pratique biologique. Une taxe de 15 % sur les véhicules ultras polluants sera également instaurée dans le but d’orienter les consommateurs vers des véhicules moins énergivores. «Ça forcera les concessionnaires à offrir une variété de véhicules moins polluants. On est rendus là», note Mme Lapointe-Gagnon.

    Pour nourrir les Québécois avec des aliments sains, abordables et locaux, Québec solidaire s’engage à bonifier les programmes de soutien à une agriculture biologique et écologique de proximité. «En facilitant l’accès aux terres agricoles et en privilégiant la transformation et la distribution locales, nous avancerons vers une autosuffisance alimentaire», mentionne Myriam Lapointe Gagnon. Le parti prévoit également la mise en place d’une politique d’achat alimentaire local dans le secteur public, incluant une cible de 70 % d’aliments locaux et de 50 % de repas d’origine végétale.

    Myriam Lapointe-Gagnon s’engage à mener de front le projet de sécurisation de la route 132 précisément à la hauteur de Notre-Dame-des-Neiges et Trois-Pistoles. «C’est une route importante et essentielle pour la région et avant de développer un autre projet, il faut d’abord s’occuper de la sécurité de la route qui est déjà en place», précise-t-elle.

    Québec solidaire propose de créer un bureau de projet responsable d’étudier la faisabilité d’instauration de Réseau-Québec, une société d’État responsable d’offrir une infrastructure publique pour Internet, à la manière du réseau d’électricité d’Hydro-Québec. 

    Également, QS s’oblige à rendre accessible un réseau cellulaire à moindre coût dans tout le Québec. «C’est une question de sécurité et de qualité de vie», la candidate solidaire. Elle tient également à rappeler les millions qui ont déjà été dépensés par le gouvernement Legault pour finaliser le réseau sans résultat. «En plus de donner littéralement cet argent aux compagnies de téléphonie, le réseau ne nous appartient pas, il n’est pas complété, et nous payons toujours des factures faramineuses!», soulève-t-elle.

    Myriam Lapointe-Gagnon s’est engagée à une transparence et une proximité sans précédent si elle est élue le 3 octobre prochain. Désirant appliquer une politique humaniste combinant écoute et action, la candidate entend rendre le travail de député plus transparent par une série de gestes concrets. Tout d’abord, elle s’obligera à fournir un bilan annuel aux électeurs de son travail de députée. Ensuite, elle promet de tenir des consultations citoyennes sur les enjeux locaux. Finalement, avant la fin d’un premier mandat, Mme Lapointe-Gagnon s’engage à visiter l’ensemble des 43 municipalités de la circonscription pour y tenir des séances consultatives.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    20 octobre 2022 | 14h43

    Conseil des ministres : Amélie Dionne ignorée 

    Malgré quatre années de travail auprès des ministres régionales Marie-Eve Proulx et Caroline Proulx, voilà que la nouvelle députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata Amélie Dionne n’a pas été appelée à siéger sur le conseil des ministres du prochain gouvernement de la Coalition Avenir Québec.  Le premier ministre François Legault a plutôt opté pour ...

    20 octobre 2022 | 10h26

    Mathieu Rivest est assermenté

    Le nouveau député de Côte-du-Sud, Mathieu Rivest, a officiellement été assermenté le 18 octobre au Salon rouge de l’Assemblée nationale. C’est en compagnie des 89 nouveaux élus de la CAQ que M. Rivest a réalisé l’engagement solennel de servir les Québécois à titre de député avec honnêteté et justice.  «L’assermentation est un moment hautement ...

    19 octobre 2022 | 6h55

    La députée Amélie Dionne est assermentée 

    La nouvelle députée de la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne, peut officiellement siéger à l’Assemblée nationale. L’élue de la Coalition Avenir Québec a été assermentée lors d’une cérémonie organisée au Salon rouge de l’hôtel du Parlement, ce mardi 18 octobre.  Mme Dionne était accompagnée des 90 autres député(es) qui ...