Publicité

15 septembre 2022 - 13:07 | Mis à jour : 16:11

Élections : des questions sur le mieux-être des personnes aînées

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Amélie Dionne et Myriam Lapointe-Gagnon, candidates respectives de la Coalition Avenir Québec et de Québec Solidaire dans Rivière-du-Loup-Témiscouata, ont accepté l’invitation de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) afin de discuter de politique et d’enjeux en lien avec le mieux-être des personnes aînées, le 14 septembre. 

Chaque candidate a eu environ une heure pour présenter les priorités de son parti, pour répondre à des questions préparées, puis à discuter avec la vingtaine de personnes présentes. L’activité était animée par Danielle Ayotte, coordonnatrice de la section louperivoise de l’AQDR. 

Différents thèmes comme l’inflation, les lacunes du système de santé (soins et services), l’autonomie et le soutien à domicile, la maltraitance des aînés, le transport collectif et adapté, les tarifs dans les résidences pour personnes âgées, ainsi que les réalités du vieillissement de la population ont été abordés. 

Les questions sur l’accessibilité à des logements abordables, celles sur le soutien à domicile (soins) et sur la capacité de payer des personnes aînées, ont particulièrement retenu l’attention lors de la période de questions. 

En plus des membres de l’AQDR de la section de Rivière-du-Loup, des représentants d’organismes œuvrant auprès des personnes âgées ont assisté aux discussions. 

Selon l’AQDR, seules les représentantes de la CAQ et de QS ont accepté l’invitation à participer à cette activité. Les candidats et la candidate des autres partis de la circonscription ont décliné. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article