Publicité

13 août 2010 - 15:07

Une ambiance salon au théâtre la Goélette

Rivière-du-Loup – C’est « Une ambiance salon » qui régnait mercredi soir au Théâtre la Goélette de Rivière-du-Loup. En tombée de rideau pour la programmation estivale à la Goélette, les mercredis de la Relève musicale ont présenté le spectacle « Une ambiance salon » de l’artiste Sylvain Poirier qui, pour l’occasion, était accompagné de Jason Albert aux percussions.

 » Suivez François Drouin sur Twitter

Sylvain Poirier, voix et guitare et Jason Albert aux percussions ont offert un spectacle intime et rafraichissant.
Photo : François Drouin


Les deux musiciens ont présenté un spectacle intimiste, où les chansons originales ont été entrecoupées de quelques improvisations bien senties. Le décor, composé de lampes et de valises a contribué à mettre l’accent sur la musique festive et les paroles toniques de Sylvain Poirier tout en donnant une chaleur particulière à leur prestation alors que le mercure se faisait plutôt timide.

Sylvain Poirier a proposé aux spectateurs présents des extraits de son deuxième album.
Photo : François Drouin


Depuis jeudi, c’est donc l’événement Rivière-du-Loup en 3 actes qui prend le relais pour une dernière semaine de spectacle gratuit à Rivière-du-Loup. La programmation est accessible au www.rdl3actes.com .

Ainsi se termine une saison marquée par la présentation de 18 spectacles gratuits au Théâtre la Goélette, devenu au fil du temps un lieu incontournable de la culture louperivoise. La saison, qui s’est échelonnée du 6 juillet au 11 août, s’est voulue particulièrement variée.

Les mardis comédie avec son théâtre jeunesse, spectacle de magie et cie ont été particulièrement prisés des plus jeunes qui ont été présents en grand nombre, ainsi que leur parent. Ces spectacles étaient précédés de la Petite ligue d’improvisation estivale (PLIE).

De son côté, les mercredis de la Relève musicale ont permis de découvrir, ou de redécouvrir, des artistes émergents de grand talent comme la troupe de danse Basques La Txaranga d’Espelette ou encore Jimmy Rouleau et Sylvain Poirier.

Les jeudis soirs, ce sont les danseurs qui s’appropriaient la rue du Rocher. Danse en ligne, danse de couple sous fond de musique québécoise ou internationale, les amateurs de danse n’ont pas été en reste. Une saison aussi marquée par la belle température.

Publicité


Publicité

Commentez cet article