Publicité

6 juin 2022 - 06:02

Le périscope, un troisième roman pour Paul Beaulne

Paul Beaulne, de Saint-André de Kamouraska, vient de publier son troisième roman, «Le périscope», l’histoire d’un petit garçon qui apprend la vie et le besoin qu’il a des autres, et l’importance qu’il a pour les autres. Un roman sur la nécessaire solidarité entre les gens.

«Oli claque la porte et part à l’aventure. Le long de la rivière du Pendu, il découvre des endroits merveilleux et leur donne de la majesté en leur mettant des majuscules, l’Orée, Grand Fond, l’ile de Sable et, surtout, Héron Périscope. Il apprend que le monde est vaste mais qu’au village, le monde est petit.

Quand tu en as assez, tu claques la porte. Et une porte moustiquaire, ça claque bien. Fort. Le message est clair. Même s’il n’y a personne pour le capter. Au moins, il est envoyé, le message. Et puis, le monde est vaste. Qui sait ? Sans doute quelqu’un l’attrapera-t-il au vol.»

Avec une écriture synthétique, des phrases courtes et quelques fois répétitives, Paul Beaulne invite les lecteurs à glisser avec aisance dans cette histoire où tous les espoirs sont permis.

Paul Beaulne habite Saint-André-de-Kamouraska depuis une vingtaine d’années. Né à Montréal, il a vécu en Beauce et à Québec où il a exercé son métier en communication. En 2003, il a publié un premier roman, «Banc d’essai», histoire d’un jeune sans-abri dans les rues de Québec. L’an dernier, est paru «Les Quatre temps», très bien accueilli du public. Aujourd’hui, l’écriture fait partie de son quotidien. Son roman «Le périscope» est disponible dans les librairies de la région et au Dep du village à Saint-André.

Publicité


Publicité

Commentez cet article