Publicité

30 mai 2022 - 15:30

La Caravane littéraire était de passage à Rivière-du-Loup

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Le 28 mai dernier en avant-midi, la Caravane littéraire réunissant des auteurs du Québec était de passage à Rivière-du-Loup. L’instigateur de l’évènement, l’écrivain Guillaume Morrissette se réjouit de l’engouement grandissant envers son projet qui en est à la quatrième édition. 

Neuf écrivains sont venus à la rencontre d’une dizaine de Louperivois dans le cadre de leur tournée du Québec. La Caravane, en seulement 10 jours, a fait le tour de la province et s’est arrêtée dans 45 villes. En tout ce sont 5000 kilomètres qui ont été parcourus afin d’échanger sur la littérature avec près de 1200 personnes.

L’idée de la Caravane littéraire a pris naissance lorsque Guillaume Morrissette a lancé son huitième roman en octobre 2020. Avec la pandémie, le bar où il organisait son lancement est tombé en zone rouge et a dû fermer ses portes. Se retrouvant avec plus de 200 livres payés et dédicacés, il a décidé d’aller les livrer lui-même chez les gens. Aussi «c’était parce qu’on était pogné chez nous à cause de la COVID-19, personne ne pouvait se voir. Donc, c’était une espèce d’excuse pour sortir de chez nous et du marasme de la pandémie», a confié l’auteur.

Il mentionne que la Caravane, contrairement à un salon du livre, est ouverte à tous les auteurs indépendamment de leur statut, qu’ils soient des auteurs chevronnés ou non. «On n’est pas en train de dédicacer des livres dans la face du monde avec une file d’attente non plus. On s’en va échanger avec le monde, ça dure une demi-heure ou une heure, mais on prend des photos, on serre dans nos bras, on placote. C’est un échange qui est bref, mais très intense», ajoute Guillaume Morrisette.

La Caravane littéraire risque de repasser dans la région au courant du mois d’octobre dépendamment de la demande.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article