Publicité

1 mai 2022 - 07:00

La bande-annonce du film «Arsenault & Fils» dévoilée au grand public

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

La première mondiale du film «Arsenault & Fils» de Rafaël Ouellet, tourné au Témiscouata à l’été 2021, se déroulera à Dégelis. «Pour moi ça va être un moment de retrouvailles.», a confié le réalisateur dégelisien. Le long-métrage sera à l’affiche au Québec dès le 17 juin. Il est déjà possible d’en avoir un aperçu puisque la bande-annonce a été publiée au début du mois d’avril.

» À lire aussi : Arsenault et fils : un retour aux sources pour Rafaël Ouellet

                         Rafaël Ouellet tournera son film «Arsenault & Fils» à Dégelis en juin

L’entièreté du film se déroule à Dégelis, où plus de 50% des scènes y ont été tournées. Rafaël Ouellet confie que «c’est juste normal de regarder ça ensemble avant tout le monde.» Il raconte qu’autant la Ville que les citoyens ont été présents lors de son tournage et lui ont facilité la tâche. Il est reconnaissant de cette aide qui lui a été fournie.

Les acteurs mis en vedette dans ce long-métrage sont Luc Picard, Guillaume Cyr, Pierre-Paul Alain, puis l’actrice Karine Vanasse. Micheline Lanctôt et Jacques Poulin font aussi partie de la distribution.

En 2020, Rafaël Ouellet expliquait à Info Dimanche qu’«Arsenault & Fils», c’est le nom d’un garage qui sert à cacher des activités familiales plus lucratives et surtout illicites, le braconnage, et ce depuis plusieurs générations. «Dès les premières scènes, on comprend qu’ils sont sous pression, c’est un jeu de chat et de la souris avec les gardes-chasse ou la police. Les membres de la famille doivent changer de stratégie. C’est un film qui est inspiré d’histoires que j’ai entendues au fil des années. Je voulais créer un film de gangster, avec un aspect plus régional», a raconté le réalisateur dégelisien.

Ce septième film de M. Ouellet, présenté par la compagnie de distribution MK2 | MILE-END comme un thriller familial, évoque le retour au bercail d’Anthony, l’impétueux cadet de la famille, puis l’arrivée d’Émilie, une animatrice de radio qui exerce un ascendant sur Anthony et son frère aîné Adam, viendront mettre à l’épreuve l’harmonie du clan.

Rafaël Ouellet est impatient de voir la réaction du public face à son long métrage, mais il est confiant. Il a déjà eu des retours positifs d’une trentaine de personnes hors du monde cinématographique qui ont écouté le film afin d’avoir de premières impressions.

En attendant qu’«Arsenault & Fils» soit à l’affiche, il est possible de surveiller la publication de la trame sonore du film qui sera lancée dans les prochaines semaines. Pour son nouveau long métrage, le réalisateur a réitéré sa collaboration avec Viviane Audet et Robin Joël-Cool qui avaient notamment composé la musique du film «Camion» qui a été récompensée par un Jutras en 2013.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article