Publicité

25 janvier 2022 - 11:05

Les percussions pour intervenir sur la santé mentale des jeunes 

Grâce à un don de 21 000 $ reçu l’année dernière du Fonds communautaire Bell cause pour la cause, L’ÉMAC bonifiera cette année son offre de services pour intégrer le projet Espace Transition «Up Tempo» en percussion, visant la réhabilitation sociale de jeunes ayant des troubles de santé mentale importants.

Depuis 2019, trois cohortes composées à la fois de jeunes patients et d'autres jeunes du public ont eu l’occasion d’apprendre le violoncelle en groupe. Cette année, l’ÉMAC proposera le volet Up Tempo, qui permettra aux participant(es) de s’initier aux percussions. Les ateliers seront chapeautés par Dominic Gendreau-Duguay, professeur de percussions à l’ÉMAC, et Dre Stéphanie Binet, psychiatre au Centre hospitalier régional du Grand-Portage. 

Le projet, dont les effets positifs ont pu être observés depuis quelques années déjà, est le fruit d’une collaboration entre Bell, l’École de musique Alain-Caron, le CISSS du Bas-Saint-Laurent, la Fondation de la santé de Rivière-du-Loup et la Fondation Espace Transition. 

Espace Transition est un programme mis sur place en 2007 par Dre Patricia Garel, alors chef du département de psychiatrie du Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine. Il permet à des organismes culturels de proposer des activités visant à favoriser le bien-être des participants, à favoriser leur adaptation psychosociale et à diminuer la stigmatisation liée aux problèmes de santé mentale. Les ateliers se déroulent hors du milieu hospitalier, mais sont supervisés par des professionnels de la santé.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article