Publicité

29 septembre 2021 - 06:31

De la comédie musicale dans le Témiscouata

Inaugurée en 2019, la toute première école privée de comédie musicale à Québec, Muzikâl, offrira des formations à Rivière-Bleue. Elle offre une formation privée pour les 4 ans et plus en comédie musicale. Les étudiants développeront des habiletés scéniques en danse, en chant et en expression, et développeront leurs intérêts et leur passion pour la comédie musicale.

Josée Landry-Gagnon, fille de Marielle Landry (reconnue dans la région du Bas-Saint-Laurent pour son implication dans de nombreux projets municipaux et régionaux) est à la direction générale de l’école, en partenariat avec son associée et copropriétaire, Alexandra Lachapelle. En exportant leurs formations dans la région du Bas-Saint-Laurent, elles espèrent faire découvrir le monde merveilleux de la comédie musicale aux jeunes et moins jeunes de la MRC de Témiscouata.

Leurs formations «Formation – Comédie musicale» et «Éveil théâtral et musical» seront offertes à Rivière-Bleue, à la Bibliothèque Jacques-Langlais dès le 15 octobre prochain, et ce, jusqu’au 17 décembre 2021.

Le cours d’Éveil théâtral et musical est offert pour les enfants âgés entre 6 et 7 ans et permet aux jeunes enfants de se familiariser avec les bases de la comédie musicale. La Formation- Comédie musicale quant à elle, est offerte pour les 8 à 11 ans et les 12 à 17 ans. Ce cours vous permet de découvrir différentes notions et techniques dans les trois disciplines impliquées en comédie musicale : le chant, la danse et le théâtre.

Les formations seront données par Tania Langlois, résidente de Rivière-Bleue, qui a une grande expertise en théâtre musical. Tania compte une vingtaine d’années d’expérience en enseignement du chant. Elle a également fait partie d’une troupe professionnelle de comédie musicale et a participé à des productions professionnelles, notamment RENT.

Pour plus de détails sur les formations offertes par Muzikâl et s’inscrire aux formations à Rivière-Bleue, visitez la page Facebook : Rivière-Bleue, à la croisée des frontières.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article