Publicité

18 juillet 2021 - 18:08

Exposition permanente sous le thème de l’histoire à la gare patrimoniale de Saint-Pascal

Le 15 juillet dernier, la Ville de Saint-Pascal a inauguré, avec fierté, son exposition permanente «Un train vers quelque part» réalisée par l’artiste Miguel Forest à la gare patrimoniale.

Cette exposition représente des personnages découpés grandeur nature attendant le train à la gare. Chaque personnage correspond à une époque, de 1859 à 1983, soit la période durant laquelle le train a été en fonction à Saint-Pascal. Les personnages ainsi distribués par décennies, de façon chronologique, définissent leur époque par la silhouette de leurs vêtements. Les photos qui se trouvent à l’intérieur illustrent les événements marquants de cette époque.

«Nous voyageons à travers les décennies, nous sommes façonnés par l’époque où nous vivons, nous en sommes les acteurs. C’est en quelque sorte le voyage qui attend ces personnages dans l’œuvre présentée» explique l’artiste Miguel Forest.

Nouvelle vocation pour la gare

La Ville de Saint-Pascal tend vers une vocation culturelle pour sa gare patrimoniale. Depuis 2019, plusieurs projets culturels ont eu lieu tels que des expositions temporaires ainsi que des ateliers de dessins. Le projet proposé par M. Forest s’inscrit dans ce créneau culturel qui s’est amorcé. L’objectif est donc d’animer l’extérieur de la gare patrimoniale de Saint-Pascal, et la rue de la gare par le fait même, en lui redonnant une vie comme à l’époque où le train était en fonction en l’enrichissant d’une œuvre d’art public.
 
«Avec cette nouvelle vocation, nous voulons apporter du dynamisme au quartier de la gare, faire en sorte que les passants et les utilisateurs du bâtiment puissent avoir accès à de l’art public et d’éveiller leur curiosité à propos de l’histoire de la gare. Nous sommes très fiers que l’artiste Miguel Forest ait pensé à nous pour réaliser cette œuvre extraordinaire. Il cadre parfaitement dans notre vision de la culture autour de cet immeuble patrimonial unique» précise Rénald Bernier, maire de la Ville de Saint-Pascal.

Ce projet a été rendu possible grâce à l’Entente de développement culturel de la MRC de Kamouraska et du ministère de la Culture et des Communications.

Publicité


Publicité

Commentez cet article