Publicité

28 juin 2021 - 06:02

Une exposition de poésie et de photographie au Parc Croc-Nature de St-Simon-de-Rimouski

La Brigade verte de Saint-Simon-de-Rimouski, dans le cadre de ses activités estivales Culture et culture au Parc Croc-Nature, présente Enracinerrance, une exposition de photographie et de poésie en plein air par Thuy Aurélie Nguyen et Bruno Santerre.

À l’image du titre qui le désigne, ce projet en est un d’arrimage. Arrimage de textes et d’images, dialogue entre les idées et les disciplines, symbiose de deux esprits créateurs du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. À la croisée des pratiques photographique et littéraire s’est développée une réflexion sur l’identité en déplacement, les notions complémentaires d’enracinement et de déracinement et la rencontre de l’inconnu en soi.

Une sélection de huit photographies grand format de l’artiste rimouskois Bruno Santerre, réalisées dans le cadre d’une résidence de création au Centre d’artistes Vaste et Vague, a été faite par le projet L’Atelier en déplacement (Carleton-sur-mer). Motivé par la notion de déplacement, cet ensemble témoigne du passage de l’intimité de l’atelier vers le paysage côtier, tout en espace et en lumière. En posant un regard réflexif sur l’acte photographique, ce parcours à travers le paysage convie le spectateur à accompagner l’artiste dans sa contemplation de la lumière du lieu évoqué et, ainsi, à tendre vers un ralentissement du regard. 

Ces images sont accompagnées de courts textes poétiques produits pour l’occasion par Thuy Aurélie Nguyen, une écrivaine d’origine franco-vietnamienne et québécoise d’adoption, maintenant installée à Bonaventure. 

Accompagné·e·s par Ève De Garie-Lamanque, conservatrice de l’art contemporain au Musée régional de Rimouski et commissaire du projet, les artistes ont choisi ensemble les images qui ont servi d’amorce aux textes. 

Cette exposition, devenue itinérante, sera présentée au Jardin Croc-Nature au cœur du village de St-Simon-de-Rimouski à compter du 10 juillet prochain. Produite conjointement par le Musée régional de Rimouski et les Jardins de Métis, elle a été présentée une première fois aux Jardins de Métis à l’été 2015 et l’année suivante au Centre d’art de Kamouraska, dans le cadre de la 8e édition de la Rencontre photographique du Kamouraska intitulée Géographies de la lenteur.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article