Publicité

2 juin 2021 - 06:59

Un premier album en préparation pour Daniel Chouinard

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Certains ont pu le voir déambuler au centre-ville de Rivière-du-Loup, un perroquet sur son épaule, ou alors l’entendre chanter dans les résidences de personnes âgées ou sur la rue Lafontaine. Daniel Chouinard, revenu dans sa ville natale depuis deux ans, travaille présentement sur son premier album musical.

Il n’est toutefois pas un novice dans ce domaine. «Je compose des chansons depuis 27 ans et Mario Hébert est mon arrangeur depuis 25 ans. J’ai le projet de lancer un album de neuf chansons cet automne, en français», explique le chanteur et compositeur. 

Dans les années 80, il raconte avoir fait salle comble à deux reprises au Centre culturel de Rivière-du-Loup, alors qu’il faisait partie des groupes Metaldukes et Nova, qui jouait des reprises des chansons de Scorpions, Styx et Iron Maiden. On pouvait le voir soit à la batterie ou à l’avant-scène, en tant que chanteur principal.

Daniel Chouinard a ensuite fait une tournée hommage à Styx en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick. Il a quitté Rivière-du-Loup pendant une trentaine d’années et est revenu au bercail il y a deux ans. L’artiste s’est allié à Marc Larouche pour le lancement de son nouveau vidéoclip de sa chanson intitulée «Mon désert s’est soufflé», le 22 mai. La chanson est disponible sur Spotify et iTunes et Youtube Music. Sa chanson festive estivale «Saute à l’eau», lancée au printemps 2020, a tourné dans plusieurs stations de radio, de même que sur les principales plateformes numériques au Canada et aux États-Unis. Ces deux vidéoclips mettent notamment en valeur divers points de vue de la région de Rivière-du-Loup et le fleuve Saint-Laurent.

Afin de payer ses projets musicaux, Daniel Chouinard a quitté le métier de coiffeur qu’il exerçait à Longueuil et travaille maintenant sur le chantier de l’autoroute 85 à la désinfection. Selon ses dires, ce type d’emploi lui permet d’avoir davantage l’esprit libre pour penser à sa musique. Sa tête bouillonne d’idées afin de valoriser la culture dans le secteur de Rivière-du-Loup. «Il y a plein de bons artistes dans le coin et je trouve qu’on ne les voit pas assez. Je pense à la ruelle Saint-Laurent, qui pourrait être plus développée. La bâtisse où se trouvait le Vol de nuit auparavant, elle est inoccupée depuis des années. On pourrait y faire un lieu artistique, avec des expositions artistiques», lance-t-il. L’auteur-compositeur-interprète continue à travailler sur son projet d’album en collaboration avec Mario Hébert, de Montréal. Pour sa chanson «Saute à l’eau», il s’était allié avec Hubert Cotton de Rivière-du-Loup qui en a fait le mixage.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article