Publicité

21 mai 2021 - 06:02

L’artiste Maud Evelyne en résidence de création à la Forge à Bérubé

En juin, la musicienne et poète Maud Evelyne sera en résidence de création à la Forge à Bérubé à Trois-Pistoles et présentera publiquement le fruit de son travail le 11 juin à 17 h. Les Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant de Trois-Pistoles offrent ce court spectacle en sortie de résidence en partenariat avec le //SAS// Laboratoire de création.

Lauréate du Prix de création Radio-Canada 2019 en poésie, Maud Evelyne travaille les images derrière les mots du quotidien et la musique cachée des émotions. Son projet s’appelle «Dis-moi si la ville appartient encore au mauvais temps», et c’est une vraie question qu’elle se pose souvent, fille du fleuve transplantée dans la grande ville.

«Là-bas, on se promène comme en rêve dans des rues pleines d’humains animaux, avec des fantômes, des volcans, des dépanneurs, des amours en spécial cette semaine et autres curiosités», tout ça porté par une voix mélancolique et une guitare électrique.

Maud Evelyne travaillera donc sur ce projet du 6 au 12 juin prochain au cœur de la MRC des Basques. Sera-t-elle inspirée par les murmures qui emplissent l’air de la Forge, les embruns salins de Trois-Pistoles ou les renommés couchers de soleil du Bas-Saint-Laurent? La sortie de résidence sera le moment de découvrir cette artiste des mots, sa poésie et ses inspirations.

L’évènement sera offert gratuitement à la Forge à Bérubé, dans le respect des consignes sanitaires en vigueur, le 11 juin  à 17 h.

Le //SAS// Laboratoire de création est un organisme montréalais dont la mission consiste à soutenir l’émergence artistique en arts de la scène (théâtre, danse, musique, arts visuels et art performance) par le biais d’un festival montréalais estival ainsi que par la création d’une offre de résidences à l’extérieur de la région métropolitaine. La collaboration avec les Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant de Trois-Pistoles allait donc de souche pour la mise sur pied d’une résidence au Bas-Saint-Laurent. Cette collaboration est une première.

Publicité


Publicité

Commentez cet article