Publicité

15 mars 2021 - 06:29 | Mis à jour : 09:11

Le Festival-concours de musique de Rivière-du-Loup s’adapte pour son 15e anniversaire

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’expérience acquise l’an dernier par le Festival-concours de musique de Rivière-du-Loup et de la région du Bas-Saint-Laurent servira à nouveau en 2021. Les auditions devant les juges auront lieu en virtuel. Cette manière de procéder fait éclater les frontières de l’évènement, qui accepte maintenant des jeunes musiciens de toutes les régions du Québec, et même d’ailleurs au Canada.

«On a fait un sondage auprès des participants qui ont vécu le festival en mode virtuel l’an dernier. Ce qui est ressorti, c’est le manque de contacts humains avec les juges qui remettent leurs commentaires. Cette fois, ils les transmettront par l’intermédiaire de capsules audio ou vidéo», explique la présidente et fondatrice du Festival-concours de musique, Manon Thériault.

En 2018, l’organisation Festival-concours avait décidé de prendre un virage sans papier en numérisant les documents dans une perspective de développement durable, ce qui l’a aidé à faire la transition lors de la pandémie en 2020. «On avait certainement une longueur d’avance. J’ai une grande et bonne équipe qui me suit là-dedans, je ne suis pas la seule à amener de nouvelles idées», ajoute Mme Thériault.

Entre 80 et 90 solistes s’inscrivent au Festival-concours dans sa formule habituelle. En 2020, 115 jeunes musiciens se sont inscrits dans la catégorie solo. Cette année, l’évènement a reçu 110 inscriptions, et ce malgré les circonstances de la COVID-19. Le volet des grands ensembles avait dû être annulé en raison de la pandémie. Une solution a été trouvée pour 2021. Les groupes scolaires, comme G.U.I.T. 72 de l’école Joly et l’harmonie scolaire des écoles La Croisée de Rivière-du-Loup se produiront dans leur salle habituelle ou la salle de concert de l’École de musique Alain-Caron, en respect des normes de la Santé publique qui seront en vigueur au mois de mai.

«Les juges iront directement dans les milieux où vont jouer les jeunes, au lieu que les groupes scolaire se déplacent au Camp musical de Saint-Alexandre, comme par le passé. Ça sécurise les parents et ça permet aux élèves de rester dans leur bulle-classe. De toute manière on visait un retour à la normale en 2022», précise Manon Thériault.

Déjà en 2009, les prestations des organistes qui jouaient à l’église de Saint-Patrice étaient  diffusées par vidéo à l’aide de caméras. Une technologie qui sert encore l’organisation, une douzaine d’années plus tard. Le Festival-concours de musique fait vibrer la relève musicale depuis maintenant 15 ans. «Pour les prochaines années, le défi sera d’amener les jeunes musiciens de l’extérieur de la région à venir participer à Rivière-du-Loup à la Maison de la culture et faire tomber ces barrières», complète la fondatrice du Festival-concours de musique.

Un projet-pilote de création musicale en milieu scolaire a été mis sur pied en collaboration avec l’école secondaire de Rimouski. Si l’expérience s’avère concluante, ce volet sera appelé à prendre plus d’importance au cours des prochaines années. Le Festival-concours s’adresse aux jeunes musiciens en formation âgés de 6 à 25 ans. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article