Publicité

11 décembre 2020 - 14:27 | Mis à jour : 14:34

Trois saxophonistes de l’école secondaire de Rivière-du-Loup participent à un concert virtuel

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Trois étudiantes du programme Arts-études musique de l’école secondaire de Rivière-du-Loup, Marie-Pier Larochelle, Sophie-Anne Lavoie et Léa Lemieux, participent à un projet musical de création numérique regroupant une cinquantaine de saxophonistes de Montréal à Los Angeles, en passant par Alma et la Colombie-Britannique.

Ce concert virtuel intitulé «Je ne suis pas un robot» est présenté le 12 décembre par le quatuor de saxophones Quasar et Jérôme Minière. Plus de 200 enregistrements audio et vidéo ont été assemblés afin de créer cette nouvelle version de la chanson «Dans un magasin qui n’existe pas» de Jérôme Minière, avec une orchestration de Jean-Marc Bouchard.

L’enseignant de musique à l’école secondaire de Rivière-du-Loup, Christian Roussel, connaissait déjà le quatuor Quasar, ayant précédemment collaboré avec eux dans le cadre de projets pédagogiques. Lorsque l’opportunité de participer à un tel projet qui brise les frontières entre la musique et le numérique s’est présentée, il n’a pas hésité. «Nos élèves ne sont pas beaucoup en contact avec la musique contemporaine. C’était aussi une occasion d’établir une relation avec de super saxophonistes professionnels. Avec les circonstances que l’on connait, on essaie de se réinventer dans le cadre de nos cours. C’était une nouvelle avenue intéressante», explique M. Roussel.

Les étudiantes ont eu accès aux partitions et à des vidéos sur le Web afin de se pratiquer. Les trois saxophonistes ont réussi à s’intégrer au projet, se sont filmées en jouant l’extrait et l’ont envoyé à l’organisme en charge de ce projet pour qu’il soit ajouté au montage. Le concert «Je ne suis pas un robot» présente une exploration des outils numériques en relation avec les appareils technologiques et pousse plus loin la réflexion concernant les frontières de la musique.

Le public pourra non seulement entendre la musique contemporaine du quatuor de saxophones Quasar et la poésie de Jérôme Minière, mais il découvrira aussi lors de ce concert les instruments ingénieux inventés à base de compresseur et de ventilateurs par Jean-François Laporte ainsi que la créativité de la scénographe Marie-Pierre Normand, le tout dans une mise en scène de Maxime Genois.

Les informations  pour assister au spectacle virtuel sont disponibles ici : https://levivier.ca/fr/saison-2020-21/concert/je-ne-suis-pas-un-robot-ii

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article