Publicité

26 novembre 2020 - 15:55

Guillaume Pineault : un détour vers l’humour

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’humoriste Guillaume Pineault présentera son premier spectacle solo intitulé «Détour» le 28 novembre à 20 h au Centre culturel Berger de Rivière-du-Loup. Une occasion pour le public de se changer les idées et de découvrir ce raconteur qui est passé de l’ostéopathie à la scène.

À l’école et dans son cercle d’amis, Guillaume Pineault se démarquait par son sens de l’humour et sa répartie. Après 11 ans d’étude à l’université en ostéopathie, il a complètement changé de direction. Il a eu un coup de cœur pour la scène, lors de spectacles d’humour dans les bars. Un long détour qui l’a inspiré pour l’écriture de son tout premier spectacle.

«Je me suis regardé dans le miroir et je me suis demandé pourquoi je faisais tout ça. J’ai fait 11 ans d’université pour finalement raconter des blagues sur une scène…Quand je traite les gens, c’est pour leur faire du bien. Avec l’humour, je rejoins plus de gens en même temps et les rires me donnent de grosses vagues d’amour. […] C’est encore plus vrai que jamais, j’ai l’impression que mon travail fait vraiment du bien. Pendant le confinement, j’ai pu utiliser mes connaissances et mon parcours d’humoriste dans le cadre de l’émission Les Suppléants à Télé-Québec et j’ai donné des cours de biologie. J’ai vraiment apprécié pouvoir faire ce lien entre ces deux univers., explique Guillaume Pineault. Les restrictions sanitaires ont toutefois mis un frein à sa tournée en solo au Québec. Il s’est impliqué avec le Projet Parallèle de Phaneuf et continue d’écrire de nouveaux numéros malgré tout.

«Je suis super reconnaissant de pouvoir encore monter sur scène, bien que ma tournée a mangé une claque au cours des derniers mois. Je chéris chacun de mes spectacles. Avant la deuxième vague de la pandémie, je travaillais beaucoup sur la mise en scène et les mouvements pour que ce soit plus ‘’punché’’. Ça m’a permis de redécouvrir le spectacle, je travaille constamment pour l’améliorer», précise l’humoriste.

Le maximum de 250 spectateurs dans les salles crée selon lui une ambiance plus intime et une énergie différente. «Les gens présents complètent les huit autres personnes qui ne sont pas là. Je n’ai pas senti de différence. Ils sont heureux et me le font savoir. Les réactions proviennent quand même de partout dans la salle, puisque les spectateurs sont dispersés, j’apprécie chaque moment», conclut Guillaume Pineault.

À noter que la présentation de ce spectacle au Centre culturel Berger de Rivière-du-Loup respecte toutes les normes sanitaires en vigueur de la Santé publique.

Publicité


Publicité

Commentez cet article