Publicité

31 octobre 2020 - 06:00

Lancement d’une série balado donnant la voix aux femmes du Bas-Saint-Laurent

Alors qu’à l’international, les activités de clôture de la Marche mondiale des femmes (MMF) ont eu lieu le 17 octobre dernier, la Coordination du Québec de la MMF a décidé de poursuivre ses actions jusqu’au 17 octobre 2021.

Cinq dates symboliques ont été choisies pour appuyer chacune des revendications de la Marche mondiale des femmes par le biais d’actions nationales, régionales et locales. La première revendication portant sur la pauvreté a été mise en lumière le 17 octobre dernier, journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : «Reconnaitre pleinement la valeur du travail des femmes en assurant un revenu qui couvre tous les besoins essentiels, notamment, en haussant immédiatement le salaire minimum à 15 $ de l’heure.»

C’est donc dans le cadre des actions régionales de la Marche mondiale des femmes que la Table de concertation des groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent (TCGFBSL) a produit des affiches et vignettes sur les revendications, et procède au lancement d’une toute nouvelle série balado portant les voix de femmes de la région. Le projet vise à illustrer des angles complexes et diversifiés qui composent les luttes féministes d'aujourd'hui.

Le premier épisode, sur le thème de la pauvreté des femmes, donne la parole à Alyssa Simons-Bélanger, facilitatrice en art communautaire et bénévole au comité de lutte aux préjugés envers la pauvreté des Basques.

Pour écouter le balado : https://www.femmes-bsl.qc.ca/dossiers-en-cours/marche-mondiale- femmes-2020.html

Publicité


Publicité

Commentez cet article