Publicité

3 août 2020 - 06:59

Festival Mots de la rive : rendez-vous en 2021

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La deuxième présentation du festival de lecture théâtrale Mots de la rive prévue en septembre a été reportée en 2021. Comme le fil conducteur de cet évènement cofondé par Myranda Plourde et Mélodie Noël Rousseau se base sur les rencontres entre les artistes, il s’avérait plus judicieux selon elles de prendre une année de pause.

Le festival Mots de la rive se tiendra donc du 10 au 11 septembre 2021 à l’École de musique Alain-Caron de Rivière-du-Loup. Les cofondatrices auront ainsi plus de temps pour chercher du financement, rencontrer des artistes du Bas-Saint-Laurent et développer des ateliers d’écriture. Toutefois, le milieu théâtral, comme bien d’autres dans le secteur des arts, a dû subir une pause forcée depuis le mois de mars dernier. Myranda Plourde et Mélodie Noël Rousseau comptent ainsi revenir en force l’an prochain. L’idée de mettre sur pied un festival virtuel ne cadrait toutefois pas avec la raison d’être de l’évènement.

«Le but du festival, c’est de créer des rencontres entre plein d’artistes de différentes régions, leur permettre de tisser des liens et de peut-être retravailler ensemble. On veut aussi stimuler la création entre eux. C’est un peu plus difficile de créer des liens à deux mètres de distance, donc on préférait attendre», explique Myranda Plourde. Le porte-parole de l’évènement en 2021 sera l’auteur, metteur en scène et comédien Louis-Dominique Lavigne.

L’appel de textes lancé en janvier dernier se déroulait sur la thématique de l’éveil. Les artistes sélectionnés sont Lauriane Derouin, Katherine IS, Tina-Ève Provost, Félix Léveillé et Olivier Sylvestre. L’éventail de textes retenus pour l’évènement peut plaire à tous les gouts, certains versent dans l’humour, d’autres sont plus touchants ou encore dénonciateurs.

«Le festival Mots de la rive est une tribune où on peut vraiment se permettre de tester quelque chose dans un format plus court, d’une quinzaine de minutes. On peut jouer avec la forme ou des répétitions de mots, par exemple», explique Myranda Plourde. Cette dernière est d’avis qu’au Bas-Saint-Laurent, il est plus difficile d’avoir accès à ce type de création qui n’est pas encore aboutie, mais plutôt dans les débuts du processus d’écriture d’une pièce de théâtre.

En 2019, le festival Mots de la rive avait été présenté devant des salles combles au Café du clocher de Rivière-du-Loup. En 2021, il aura lieu à l’École de musique Alain-Caron, une salle un peu plus grande, mais tout aussi intime, selon Mme Plourde. Une initiative qui permet de démocratiser la pratique théâtrale au Québec, de la rendre accessible et d’encourager par le fait même la relève.

Publicité


Publicité

Commentez cet article