Publicité
9 décembre 2019 - 13:01

Le festival du film de Rivière-du-Loup en tête-à-tête avec Myriam Verreault

La cinéaste Myriam Verreault prendra quelques jours pour parler cinéma, le sien et celui des autres, au festival du film de Rivière-du-Loup, du 6 au 9 février 2019. La réalisatrice du sensible et indispensable «Kuessipan» sera la tête d’affiche de ce 8e rendez-vous pour Vues dans la tête de…

Présenté partout au Canada, avec un accueil exceptionnel chaque fois, «Kuessipan» a remporté le prix de la compétition long métrage au Festival de cinéma de la ville de Québec en septembre dernier et continue de récolter les honneurs. Pendant quatre jours à Rivière-du-Loup, Myriam Verreault fera découvrir ses coups de cœur et ce qui la fait vibrer. «Je garde un beau souvenir de mon passage en 2015. J’adore le concept du festival et je me rappelle que le public était très chaleureux», confie la réalisatrice.

Alors que rien ne l’y prédestinait, Myriam Verreault s’oriente vers des études cinématographiques, marquée par «Zelig» de Woody Allen. Après son passage à l’Université Laval en cinéma et histoire, elle s’engage dans le mouvement Kino et cofonde deux festivals, toujours en activité: le Festival du film étudiant de Québec, et le festival des films pour l'environnement de Portneuf. Tour à tour scénariste, réalisatrice, productrice, monteuse, parfois tout cela à la fois, elle coréalise avec Henry Bernadet son premier long métrage, «À l’ouest de Pluton», en 2008.

Myriam Verreault cherche ensuite à réaliser un film qui met en scène des Innus, communauté dont la culture l’attire et l’intrigue. Une rencontre décisive avec l’écrivaine Naomi Fontaine, puis des contacts prudents et enthousiastes, et c’est le début d’un long travail d’écriture pour adapter le roman «Kuessipan». Il lui a fallu sept années de persévérance, de recherche de financement et d’efforts pour achever le film.

Axée sur des histoires au fort gout d’authenticité et non dénuées d’humour, avec une fascination pour la jeunesse comme sujet de cinéma, la programmation complète de cette carte blanche sera dévoilée en janvier.

Les passeports pour le festival sont d’ores et déjà disponibles sur la billetterie en ligne à l’adresse vuesdanslatete.eventbrite.ca. Pour une deuxième année, le volet «La tête à l’envers» offrira des projections décalées et d’autres activités alternatives.

En attendant le dévoilement complet de la programmation, les cinéphiles sont invités à visiter le site web du festival à www.vuesrdl.com et à suivre l’évènement sur les réseaux sociaux.

Publicité


Publicité

Commentez cet article