Publicité
8 septembre 2019 - 06:02

Expositions photographiques à la bibliothèque Anne-Marie-D’Amours de Trois-Pistoles

La photographie est à l’honneur en septembre et octobre à la bibliothèque Anne-Marie-D’Amours de Trois-Pistoles avec la présentation de deux expositions photographiques, accessibles aux heures d’ouverture du service.

Jusqu’au 10 octobre, l’exposition «Regards photographiques sur la parole conteuse et l’esprit des lieux» des photographes Raymond Beaudry, Michel Dompierre et Valérie Simone Lavoie sera présentée. Elle est le fruit du travail de ces trois photographes qui ont fréquenté le Festival de contes et récits de la Francophonie de Trois-Pistoles, communément appelé le Rendez-vous des Grandes Gueules, depuis les débuts du festival jusqu’en 2017.

Une vingtaine de photographies traduisent des moments signifiants de ce festival qui met en valeur l’univers des contes et des récits de la francophonie. «L’exposition contient cinq tableaux de la parole conteuse et l’esprit des lieux avec un thème pour chacun des tableaux: l’esprit des lieux, le regard, l’émotion, le mouvement et le public», indique Raymond Beaudry. Un texte accompagne chacun des thèmes pour signifier un point de vue sur l’arrêt de l’image.

Une seconde exposition mettant en vedette des photos du docteur Georges Préfontaine est aussi proposée de septembre à octobre. Biologiste et médecin, Georges Préfontaine (1897-1986) est né à St-Jean-Baptiste de l’Ile Verte et a été un visiteur assidu dans le Bas-du-Fleuve. Après sa formation en médecine (1918-1923), il continue sa formation en science et obtint une bourse d’étude de la Fondation Rockefeller qui lui permettent des séjours d’étude successifs à la Sorbonne, à l’Université de Strasbourg et à l’Université Harvard, qu’il complétera par des stages en biologie marine aux États-Unis et en France. Sa carrière professorale à l’Université de Montréal s’est étendue de 1927 à 1948. L’exposition met en évidence plusieurs facettes de sa carrière comme homme de science (professeur, chercheur et médecin) et homme d’action (bâtisseur, promoteur et vulgarisateur scientifique).

En plus de ses travaux en biologie marine, sa seconde carrière comme directeur de laboratoires hospitaliers lui a permis de contribuer au développement de la bactériologie au Québec et à l’essor de l’Institut Armand-Frappier. Son esprit d’initiative permit la mise sur pied de la Station biologique du Saint-Laurent à Trois-Pistoles, vers 1930. On retrouve également dans cette exposition des informations sur son milieu d’origine et sur sa famille dont les talents artistiques sont remarquables. Pour information sur les services et les animations de la bibliothèque Anne-Marie-D’Amours, composez le 418 851-2374.

Publicité


Publicité

Commentez cet article