Publicité
2 août 2019 - 06:55 | Mis à jour : 09:19

Ça brasse chez Ti-Louis !

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste

Toutes les réactions 1

La pièce La Brasserie chez Ti-Louis prend d’assaut le théâtre d’été de l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup, du 4 juillet au 24 aout. Pendant quelques heures, le public est plongé dans l’univers de Ti-Louis qui tient une brasserie qui ne fonctionne pas. Malgré tout, ce dernier a une clientèle colorée qui vient quotidiennement le voir et parler avec lui.

Ti-Louis est un peu découragé. Il repense aux années 80 où la brasserie roulait à bon train. En 2019, il vit entouré d’une quinzaine de personnages qui vont le visiter et parler d’enjeux avec lui. Certains le découragent, d’autres l’animent, le font rire ou lui suggèrent des idées pour redonner la cote à son entreprise.

Les personnages s’échangent la place auprès de Ti-Louis dans la brasserie. Jeffrey qui soutient Ti-Louis, mais qui n’achète jamais rien, le jeune plongeur mexicain qui veut une augmentation de salaire sans travailler davantage, Timothée, un faux motard qui a un problème de glandes, un mineur qui veut se procurer de l’alcool, puis un cuisinier qui ne fait rien de mangeable sont quelques-uns des nombreux personnages qui en mettent plein la vue au public.

CRÉATION COLLECTIVE

La Brasserie chez Ti-Louis une création collective. Les acteurs de la pièce ont chacun contribué à sa mise en idée. Trois mois ont été nécessaires à l’écriture. À cette période de création s’ajoutent ensuite les décors, la scénographie, et les pratiques. 

Le but de la pièce est, d’avant tout faire rire et de montrer qu’une brasserie, en 2019, ce n’est plus comme c’était auparavant. Des messages concernant l’actualité sont lancés par les comédiens. Ces problématiques permettent donc d’être soulevées avec humour, sans que le tout ne devienne trop lourd.

LA RELÈVE

Parmi les comédiens qui enchainent les années : Pierre Ouellet en est à sa 23e année, Nicolas Côté à sa 7e et Xavier Ouellet à sa 5e. La relève est aussi mise de l’avant au théâtre d’été. «Chaque année on essaie d’avoir un nouveau dans la gang. Cette année, c’est Félix. Il est là pour les rôles de transition entre des scènes, ce temps nous permet de nous changer pour nos nombreux rôles», a expliqué Pierre Ouellet. Félix, pour sa part, trouve que malgré les nombreux ajustements, dont l’apprentissage des textes qui est long, la pratique et le fait de se retenir de rire, c’est un beau défi.

PÈRE ET FILS

Sur scène, Pierre Ouellet côtoie deux de ses fils, Xavier et Félix. Il leur a enseigné à l’école en art dramatique. Le théâtre d’été représente une continuité de leurs apprentissages. C’est ainsi plus facile pour eux de prendre la critique, estime-t-il. «C’est amusant aussi de partager une telle expérience avec ses fils», a déclaré Pierre. Félix et Xavier sont du même avis que leur père. «C’est le fun de faire des choses ensemble, on se connait, donc on s’amuse et c’est super agréable», affirme Xavier. Pour ce dernier, c’était naturel de se retrouver dans le milieu théâtral. «Depuis que je suis tout petit que je vais au théâtre, je devais avoir 3 ou 4 ans. Avant d’être acteur, j’ai travaillé ici. J’ai grandi autour de ce monde-là.»

Pour une autre année consécutive, le théâtre d’été fait honneur à sa signature en décrochant plusieurs rires au public. La pièce est présentée à l’Hôtel Universel du mercredi au samedi à compter de 20h, et ce, jusqu’au 24 août. Il est possible de réserver ou d’obtenir plus d’informations en téléphonant au 581-337-7541.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo Lydia pour ce superbe article! Bravo aux comédiens pour la pièce originale et la belle complicité sur scène!

    Nat B - 2019-08-03 12:30