Publicité
29 juin 2019 - 06:03

Les élèves de Notre-Dame-du-Portage participent à un projet en art de la danse

Toutes les réactions 1

En vacances depuis peu, les élèves de l’École Notre-Dame-du-Portage se souviennent surement des ateliers de Street dance auxquels ils ont eu la chance de participer il y a quelques mois avec Pierre-Michel Jean-Louis, alias Afternoon, danseur professionnel.

Les tout-petits comme les plus grands ont vécu deux journées mémorables en présence de cet artiste d’envergure internationale qui a remporté plus de 50 compétitions et a fait partie de nombreux jurys de concours de toutes sortes.

«Nos garçons comme nos filles ont vraiment apprécié cette activité, indique la directrice de cette école primaire, Karine Beauregard. Les élèves ont pu découvrir différentes facettes de la danse de rue, notamment le hip-hop. Cela leur a aussi permis de mieux comprendre le rythme de la musique ainsi que d’apprécier la complexité de certains mouvements de danse. Au terme des ateliers, ils ont pu mettre à profit leurs apprentissages ainsi que leurs nouvelles compétences, et ce, en montant une petite chorégraphie. Ce projet très original a été une réussite sur toute la ligne. Il nous a permis de concilier les arts de la danse, la musicalité et l’activité physique, un volet important de notre projet éducatif.»

Mme Beauregard a indiqué que les démarches se sont déroulées rondement en vue de recevoir ce danseur professionnel à Notre-Dame-du-Portage, avec la collaboration de deux enseignants, Alexandre Slight et Annie Lavoie. Selon la directrice, M. Jean-Louis a été extraordinaire, tant auprès des enfants que des adultes.

« Sa présence a été bénéfique, notamment pour nos garçons qui ont pu s’identifier davantage à lui. De par son parcours, il témoigne avec force en l’importance de croire en ses rêves (…) C’est quelqu’un de très impliqué auprès des jeunes. Pour toute mon équipe, proposer une offre variée en arts est primordial, car nous reconnaissons l’importance de faire vivre des activités artistiques différentes aux élèves pour stimuler la création et l’imagination, et ainsi contribuer au bon développement de l’enfant, donc, à sa réussite. Chose certaine, tous ont bougé avec lui durant deux jours tout en développant leur côté artistique. »

La concrétisation de ce projet a été rendue possible grâce aux Prix #Fondation Desjardins. Cette école s’était qualifiée pour recevoir une aide de 700 $.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo! J'aime la danse.

    Constance B. - 2019-07-01 10:12