Publicité
16 mai 2019 - 06:03

«Rallumons l’étoile», un hommage à Marie Côté de L’Isle-Verte

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

À l’âge de 57 ans, au moment où pour plusieurs, le moment de la retraite approche, Marie Côté de L’Isle-Verte a décidé d’ouvrir une résidence de personnes âgées en 1970, appelée le Foyer Notre-Dame du Sacré-Cœur, sur le 2e rang. Le 19 mai entre 14 h et 16 h au sous-sol de la Villa Rose des Vents aura lieu le vernissage de l’exposition «Rallumons l’étoile», en hommage à Mme Côté.

Cette dernière a opéré sa résidence pour personnes âgées pendant 22 ans, de 1970 à 1992. Elle pouvait garder jusqu’à neuf résidents dans sa maison, avec l’autorisation du Centre de santé et de services sociaux.

«L’engagement de Mme Côté, c’est une vocation. On souhaitait lui rendre un hommage posthume, puisque dans les résidences pour personnes âgées, il y a aussi de belles histoires. Nous avons retrouvé plusieurs photographies des résidents, de la maison et des gens qui ont l’ont entourée pendant toutes ces années», explique l’une des organisatrices, Gisèle St-Pierre Côté.

La fondatrice du Foyer Notre-Dame du Sacré-Cœur accompagnait ses résidents pour faire leurs petites commissions à la caisse, au magasin, et organisait diverses activités de loisirs. Elle a accueilli 64 personnes semi-autonomes et a ainsi marqué l’histoire de plusieurs familles de la région. Marie Côté gardait un dossier ans un cartable où elle a conservé un petit mot de chaque pensionnaire, ainsi que quelques informations.

En 1980, le 10e anniversaire de la résidence a été célébré sur le terrain de la maison, et une messe avait été organisée, où les familles des résidents étaient aussi invitées. Pour le 20e anniversaire, en 1990, une messe à l’église, ainsi qu’une réception au gymnase de l’école de L’Isle-Verte ont eu lieu.

L’ouverture de l’exposition aura lieu le dimanche 19 mai au sous-sol de la Villa Rose des Vents de L’Isle-Verte, située au 151, rue Jean-Baptiste, de 14 h à 16 h. Elle se poursuivra également tous les dimanches de juillet et d’aout, de 14 h à 16 h également.  

Publicité

Commentez cet article