Publicité
14 avril 2019 - 07:32

La chanteuse soprano Carole-Anne Roussel élargit ses horizons

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le parcours de la chanteuse classique soprano Carole-Anne Roussel de Rivière-du-Loup prendra une nouvelle direction dès cet été, puisqu’elle interprètera des rôles dans des productions à l’extérieur du Québec pour la première fois. Elle fera entendre sa voix notamment en Alberta, en Ontario et en Belgique.

Elle a obtenu l’un des rôles principaux, celui d’Helena de l’opéra «A Midsummer Night’s Dream» de Bejamin Britten, dans le cadre d’un stage de six semaines du 18 mai au 2 juillet à l’Opéra Nuova, situé à Edmonton en Alberta. Sa participation est soutenue par le Conseil des arts et des lettres du Québec. «Je suis vraiment contente d’être sélectionnée. Je vais recevoir de la formation tous les jours. C’est un stage très intense qui cible les jeunes chanteurs professionnels qui sortent de l’école. Il y a également un volet de conseils pour mener notre carrière et nous aider à gérer les défis qui pourront se présenter sur notre route lors des prochaines années», explique Mme Roussel.

Cette dernière a terminé sa maitrise en interprétation avec distinction au Conservatoire de musique de Québec dernièrement. Elle part dès cette semaine en Belgique pour un séjour de formation à la réputée Chapelle musicale Reine Elisabeth. Elle avait remporté ce prix à la suite de sa participation à un stage de chant classique au Domaine Forget de Charlevoix à l’été 2018.

La chanteuse soprano a également été sélectionnée par le Highlands Opera Studio en Ontario à la suite d’une audition. Elle fera partie de 22 chanteurs sélectionnés pour y étudier pendant cinq semaines gratuitement. Elle interprètera trois rôles dans trois différents opéras de haut niveau, du 22 juillet au 26 aout. «C’était un grand défi pour moi cette année d’être prise à cet endroit. Ces expériences me permettront d’ouvrir des barrières, de voyager et de sortir du Québec (…) Je continue de faire du réseautage dans le Canada anglais. Des stages comme celui-là m’apportent beaucoup de visibilité et de contacts. Je pourrais tomber dans l’œil de quelqu’un qui voudrais me recruter pour son opéra ou pour son concert», précise Carole-Anne Roussel.

À la suite de son stage en Belgique, elle tentera d’être admise à l’école de la Chapelle musicale Reine Elisabeth pour y étudier l’an prochain.

 

Publicité

Commentez cet article