Publicité
5 janvier 2019 - 06:56

L’aventure culturelle sous-marine se poursuit à Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2

Le Rainbow Submarine, une initiative des capitaines Mathieu Boucher, Bastien Banville et Maxime Varenne, a élargi son créneau d’activités en 2018. Démarré officiellement au début de 2017, avec pour mission de permettre aux artistes de se produire devant un public ouvert aux découvertes, le sous-marin créatif a pris de l’expansion au cours de la dernière année. 

Depuis janvier 2017, cinq spectacles spéciaux hors de la cuisine du Rainbow Submarine ont été présentés à Rivière-du-Loup en collaboration avec des organismes externes. Le public de Rivière-du-Loup a pu voir Klô Pelgag au Musée du Bas-Saint-Laurent, Équse et Harfang à la Maison de la culture, Jérôme 50 et Simon Kearney dans la cour du Vrac et Anatole et Beat Sexü dans la ruelle de l’École de boxe olympique, puis Klaus sur son ring.

«On voulait sortir de notre cuisine pour aller chercher le maximum de liens avec les organismes locaux et des entreprises, comme Sparages, le Musée du Bas-Saint-Laurent, Espace Centre-Ville, l’École de boxe olympique et Sonothèque (…) On veut offrir une scène aux artistes qui n’ont pas encore assez de reconnaissance pour remplir des salles de 300 personnes. Le Rainbow est un diffuseur à petite échelle et une scène de découvertes», explique Maxime Varenne.

Le Rainbow Submarine va chercher des artistes professionnels qui ne sont jamais passés à Rivière-du-Loup et les présentent dans des cadres «hors-normes» qui leur conviennent. «Ce n’est pas juste les jeunes qui ont envie de découvrir de la musique, on a des gens de tous les âges. Le public est attentif et intéressé, ils viennent pour les écouter. Ça permet aux artistes aussi de vendre leurs produits dérivés et ça crée de beaux échanges», souligne Mathieu Boucher.

En 2018, une quinzaine de spectacles ont été présentés. Maxime et Mathieu affirment avoir vu à toutes les fois de nouveaux visages dans leur cuisine, et reçu des messages demandant l’adresse du lieu des spectacles à chacune des représentations.

«Nous avons un écosystème hyper favorable à Rivière-du-Loup, les gens consomment de la culture, c’est un environnement facilitant. Ça permet aussi à un bassin d’artistes potentiels de rayonner», explique Mathieu. La plupart des spectacles de cuisine sont à contribution volontaire, alors que les évènements spéciaux nécessitant la location d’une salle sont accessibles à faible cout. Mathieu Boucher souhaite que le Rainbow Submarine permette éventuellement de regrouper les artistes locaux pour pratiquer et créer à Rivière-du-Loup.

Le Rainbow Submarine s’est associé dernièrement à la Route du jazz des micros de l’est. Ce projet vise à offrir une possibilité de tournée aux groupes jazz émergents par une concertation des micro-brasseries de l’Est-du-Québec, en lien avec le Festi Jazz de Rimouski également.

LANCEMENT D’UN ALBUM

Par ailleurs, deux des capitaines du Rainbow Submarine, Bastien Banville et Mathieu Boucher (le duo Baomoon), ont lancé le 9 décembre dernier une création musicale de «nature jazz» de 18 minutes divisée en 6 parties intitulée «Ici, les lacs sont verts et les arbres sont bleus». «Nous sommes partis en octobre 2017 dans l’Ouest canadien, de Rivière-du-Loup à Vancouver en voiture, pour promouvoir le français dans les écoles primaires et secondaires. Pendant qu’on était à Jasper, on s’est promené pendant deux jours pour enregistrer les sons de la nature. Les gens nous regardaient et se demandaient vraiment ce qu’on faisait avec nos micros dans le bois. C’est assez expérimental, avec des tempos et des rythmes qui évoluent bien (…) On laisse la nature prendre le contrôle sur notre création musicale. Ça fait voyager et ça nous a suivi pendant tout notre voyage. On commençait à faire l’échantillonnage en voiture», explique Mathieu. L’album a été enregistré au Rainbow Submarine alors qu’il se trouvait sur la rue Ste-Anne à Rivière-du-Loup, mais il a déménagé depuis.

Pour connaitre l’adresse du fameux sous-marin musical, il suffit d’écrire un message à la page Facebook.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Intéressant et je voudrais pouvoir en suivre les développements en me faisant le cadeau de nouveaux artistes merci

    Ginette Paradis - 2019-01-06 12:25
  • Prochain Rainbow je serai présent..

    Daniel Gagné - 2019-01-05 08:05