Publicité
14 novembre 2018 - 13:06

De la grande visite à la Bibliothèque Anne-Marie-D’Amours

La Bibliothèque Anne-Marie-D’Amours propose deux conférences mettant en scène un auteur et une anthropologue pour rythmer votre automne. Question de quitter définitivement la grisaille de novembre pour quelques instants, elle propose également l’immersion dans la réalité virtuelle.

Une rencontre d’auteur avec Louis Blanchette originaire de Sainte-Félicité, qui a écrit «Disparus en mer», aura lieu le jeudi 15 novembre à 18 h 30. Il viendra parler de son livre qui porte sur le naufrage du navire des frères Bernier dans le Saint-Laurent en mai 1952. Il aura fallu 54 ans pour localiser l’épave au large de Métis-sur-Mer. Les 10 membres d’équipage à bord du navire B.F. ont trouvé la mort en mer lors de ce naufrage pour lequel aucune cause n’a été confirmée avec certitude. En appui à cette animation, la maquette du B.F. réalisée par Gilbert Plourde sera exposée du 12 au 22 novembre.

 Le jeudi 22 novembre dès 18 h 30, l’anthropologue Isabelle Matte présentera une conférence intitulée «Aux origines de Noël : Naissance et début d’un nouveau cycle» en collaboration avec le Réseau-Biblio du Bas-Saint-Laurent. Elle propose des conférences et des ateliers alliant les plaisirs de la découverte, de la connaissance et de la rencontre, pour une meilleure compréhension du Québec et du monde.

Différentes expositions de livres et artéfacts sont également proposées à la bibliothèque dont celle du CAPAB sur la proche aidance, tout le mois de novembre. Les œuvres de l’artiste-peintre Pierre Marsot seront exposées jusqu’à la fin décembre. Plus d’une dizaine de capsules de réalité virtuelle peuvent aussi être visionnées à l’aide de casques Oculus, une offre unique offerte grâce au Réseau Biblio du Bas-Saint-Laurent et ce, jusqu’en février 2019.

Une boite à sacs réutilisables a fait son apparition aux abords du comptoir de prêt. En lien avec un souci de préserver l’environnement, tout en protégeant les livres empruntés, la bibliothèque propose maintenant d’apporter votre sac pour transporter vos emprunts et en cas d’oubli, vous pouvez en prendre un dans la boite. Vos sacs en trop pourraient aussi servir à d’autres usagers.

Publicité

Commentez cet article