Publicité
17 septembre 2018 - 14:30 | Mis à jour : 18 septembre 2018 - 18:43

Un volet créatif pour le Défi Everest

Toutes les réactions 1

Le Musée du Bas-Saint-Laurent s’associe au Défi Everest Premier Tech pour mettre en place un volet créatif dans le cadre de la prochaine édition de l’évènement qui se tiendra du 21 au 23 septembre. 

Les citoyens sont invités à venir dessiner sur le bitume de la côte St-Pierre entre 19 h 30 et minuit le samedi soir pendant qu’une cinquantaine d’adolescents relèveront un grand défi, celui du Macadam Ultra Ado. Les zones de création seront situées en haut et en bas de la côte Saint-Pierre et les créations seront utilisées en guise de lignes d’arrivée symboliques pour la 6e édition du Défi Everest Premier Tech le lendemain. L’idée derrière cette activité est de mettre de la couleur et de la beauté dans l’environnement des marcheurs en guise d’encouragement. Les zones de création seront indiquées et il sera important de les respecter. Le matériel de création est fourni et l’activité est gratuite et ouverte à tous.

VUE D’EN HAUT

C’est sous la thématique «Vue d’en haut» que cinq artistes professionnels de la région feront une performance en direct pendant le défi en équipe du dimanche. Les performances se feront en alternance entre 9 h et 15 h aux différentes intersections de la rue Saint-Pierre. Les œuvres réalisées seront donc à la fois visibles du public et des marcheurs. «Pour le Musée, c’est là une occasion originale de mettre de l’avant le talent des artistes d’ici tout en établissant un contact avec un nouveau public. Notre participation à cet évènement s’inscrit dans la vision du Musée d’intégrer l’art comme saine habitude de vie dans le quotidien des gens», affirme Mélanie Girard, directrice générale du Musée du Bas-Saint-Laurent. 

YOURI BLANCHET

Dès 9 h, l’artiste bien connu à Rivière-du-Loup, Youri Blanchet, fera une œuvre graphique en bas de la côte Saint-Pierre près de la rue Frontenac. Le public pourra découvrir ce qui sera représenté dans l’œuvre seulement en étant dans le haut de la côte. Youri Blanchet est enseignant au département d’arts visuels du Cégep de Rivière-du-Loup et il fait partie du regroupement d’artistes Voir à l’Est. L’une de ses œuvres publiques récentes, la sculpture de Charlie Chaplin en face du cinéma Princesse, est grandement appréciée par le public.

XAVIER LABRIE

Originaire de Rivière-du-Loup, l’artiste Xavier Labrie réalisera une œuvre tout au long de la journée au coin de la rue Laval et Saint-Pierre. Le résultat sera fidèle à sa pratique habituelle de découpe et de superposition de plusieurs couches de papier. Il a récemment présenté une exposition à la Maison de la Culture de Rivière-du-Loup et il fait parti du regroupement d’artistes Voir à l’Est.

PILAR MACIAS

L’artiste Pilar Macias sera au coin de la rue Saint-Elzéar entre 10 h et 12 h où elle mettra en place une installation utilisant des photographies de la région qu’elle utilisera pour faire des assemblages et des collages faisant allusion aux photographies aériennes. Le public est d’ailleurs invité à venir participer au collage avec elle. L’utilisation de la photographie comme médium de création est une pratique récurrente dans la démarche artistique de Pilar Macias. Le public a pu admirer son travail dans son exposition «Joyeuse itinérance» présentée au Musée du Bas-Saint-Laurent au printemps dernier.

TOM JACQUES

De 11 h à 13 h, le public est invité à venir découvrir les instruments inventés de Tom Jacques. Le travail artistique de Tom Jacques Musicien, multi-instrumentiste et artiste sonore, oscille entre la composition, l’improvisation, l’interprétation et la conception de dispositifs sonores. Ses instruments fascinent, impressionnent et intriguent. Le public pourra voir le musicien à l’œuvre et aussi échanger avec lui sur ses techniques de création et sa démarche.  Il est directeur artistique du trio de percussion Bascaille et co-directeur artistique du quartet jazz Manta.

STÉPHANIE BEAUDOIN

Stéphanie Beaudoin fera une performance au coin de la rue Laval de 13 h à 15 h. Elle  pratique le théâtre, la danse, le clown, le chant, l’écriture et s’intéresse aux disciplines connexes. Lors de sa performance, elle s’inspirera de la thématique «Vue d’en haut» et orientera sa performance autour de ce questionnement : la terre est ronde après tout, ou du moins c’est ce que l’on croit. Alors pourquoi faut-il que tout soit de haut en bas?

Le volet créatif est rendu possible grâce à l’entente culturelle de la Ville et de la MRC de Rivière-du-Loup.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Quelles belles idées !

    Annick Pelletier - 2018-09-19 06:52